Ca taxe aux US

Oui y a pas quen France quon a des problèmes réflexions sur les taxes !

Actuellement Amazon y dépense des millions pour lutter contre une taxe sur les ventes qui oblige les marchands en ligne à recueillir une taxe supplémentaire sur les achats faits par les clients californiens. En clair, un objet vendu à un New-Yorkais coûte moins cher que vendu à un Californien à cause de cette taxe supplémentaire californienne. Le vendeur en ligne la collecte et la reverse ensuite au gouvernement local californien.

Amazon e-commerce

Amazon e-commerce

Il se dit même qu’Amazon milite contre cette taxe à travers une campagne, et pour cela ils ont dépensés beaucoup d’argent. Le but de cette campagne : un référendum qui, s’il est signé par plus de 500 000 électeurs,  permettra de poser la question : voulez-vous respecter cette loi, entrée en vigueur au 1er Juillet, ou l’abroger.
Amazonmilite bien sûr pour une abrogation, affirmant que cette loi californienne est une atteinte anticonstitutionnelle au commerce entre États.

C’est la que cela devient intéressant, car souvent en France, l’e-commerce étant pas très développé par rapport aux US, on a un affrontement ou plutôt une méfiance du canal de vente physique envers le canal de vente web.  Finalement on retrouve le même problème dans la cas Amazon. Amazon ne doit pas seulement affronter le gouvernement local de Californie mais également une coalition de très grands détaillants “brick and mortar” menés par Wal-Mart qui se plaignent de la concurrence déloyale d’Amazon et autres entreprises qui vendent en ligne.

Exiger des marchands en ligne de collecter les taxes sur les ventes rapporterait un montant estimé à 317 millions de dollars par an dans les coffres du gouvernement de Californie.

  • Et ne pas taxer, combien cela rapporterait-il en emplois, sur Internet et dérivés comme dans la logistique ?
  • Quand est ce que les boutiques physiques et autres grandes enseignes se rencondront comptes que le web est juste le 1er canal de contact à la marque et qu’ils tout à gagner à développer leurs ventes en ligne mais surtout complicité entre les 2 canaux ?

Il faudra attendre 9 mois et juin 2012 pour savoir si oui ou non cette loi sera abrogée.

Conseil aux grandes enseignes et autres vendeurs de boutique physique : créez des boutiques en ligne, jouez la complémentarité et faites la vente lorsque le client est la ! (en ligne ou en physique) Plutôt que de perdre ce client cyber-acheteur, qui se fournira chez un concurrent plus visionnaire 😉

  Restez connectésuivez nous et devenez Fan sur Facebook


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

4 commentaires

  1. Pingback: c3m

  2. Pingback: c3m

  3. Pingback: c3m

  4. Pingback: c3m

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *