Au sommaire :
  1. L'équipe
  2. L'idée

Comment se décider à refuser sa première offre demploi ou encore plus courageux à quitter son job pour se lancer dans une startup au futur incertain ? Les 2 fils à connecter pour faire démarrer le moteur d’une startup sont l’équipe et l’idée.

L’équipe

Monter une boite c’est réellement un travail d’équipe, alors ne vous trompez pas de coéquipier(s). Cela doit être une relation de confiance forte sinon l’aventure est vouée à l’échec. Il faut avoir toute confiance en l’honnêteté de vos associés et même plus que ça, savoir que vous partagez une même vision de la vie, des mêmes objectifs. Si on en ne souhaite pas arriver au même endroit avec une société, on a peu de chance d’y arriver.

La complémentarité est également indispensable pour avancer. Elle ne s’exprime pas simplement par des compétences acquises à un moment donné mais plutôt par une manière différente d’approcher les problèmes. Un ingénieur, un commercial et un juriste auront trois manières différentes d’aborder une question. C’est de la confrontation de ces approches que peut émerger des solutions innovantes.

Le meilleur moyen de tester la solidité d’une équipe est simplement de voir si elle aime réfléchir ensemble. Pour cela avant de signer tout pacte d’actionnaire ou même de rentrer sérieusement dans les détails de l’exécution d’une idée prenez le temps de brainstormer librement avec vos futurs associés sur différentes idées de business. Une fois par semaine chacun arrive avec un pitch et les autres le challenge. Cela vous permettra de valider les 2 points évoqués plus haut et nous mène naturellement au deuxième fil l’idée.

L’idée

startup idée

startup idée

L’objectif n’est pas tellement de juger si votre idée d’entreprise est bonne ou mauvaise il s’agit simplement de savoir si vous avez envie de l’exécuter. Car attention, en montant votre boite vous allez vous engager pleinement et vous allez devoir porter à bout de bras votre projet. Vous devez en être fier. Vous allez devoir vendre votre boite continuellement, vous ne pourrez pas y échapper. Est-ce que vous êtes prêt à le défendre devant des investisseurs, devant vos amis, devant vos parents ? Si vous avez un doute, enterrez votre idée.

Si ce point est validé il n’y plus vraiment de règles si ce n’est d’être trop ambitieux. Internet vous permet aujourd’hui d’atteindre des millions de clients alors autant pensez tout de suite grand et international. On ne sait jamais ça pourrait marcher. Monter un site ou une application pour un petit marché de niche est à priori aussi difficile que de proposer un produit au plus grand nombre. Essayez de faire bouger des lignes, personne ne vous attend alors entrez sans frapper.

Si vous avez réussi à trouver ces deux fils, vous n’avez plus d’excuse il va falloir vous jeter à l’eau sinon vous n’y échapperez pas, le regret vous rongera pendant longtemps J

Ceci est un article invité proposé par Samuel Manassé de co-fondateur de Fidbacks.

A PROPOS DE FIDBACKS

Fidbacks a été créé en octobre 2012 par Thomas Bancel (X, Stanford) et Samuel Manassé  (Dauphine, Sciences-Po). Fidbacks est la première application web permettant de réunir sur un profil unique et partageable l’ensemble de la réputation (notations, commentaires..) d’un internaute sur les plateformes d’échanges entre particuliers. Fidbacks est aujourd’hui soutenu par l’incubateur Télécom Paristech et par l’incubateur de l’Université Paris Dauphine.

Allumer le moteur de votre #startup, 5.0 out of 5 based on 1 rating

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

  • Pingback: PressMyWeb (@e_c3m)()

  • Pingback: s3m (@wifesgeek)()

  • Laurent C.

    J’adore cet article car c’est dans une aventure identique que je me suis lancé l’année dernière avec mon associé. J’ajouterai qu’il est fortement recommandé de créer à 2 car cela permet de se soutenir mutuellement et de toujours confronter ses décisions et éviter les erreurs stratégiques (attendez-vous à en faire quand-même !).
    Puis l’activité va se modeler progressivement par rapport au marché, aux clients, etc. Il faut sanas arrêt s’adapter pour avancer.
    L’investissement en temps est considérable.
    Mais l’aventure est superbe.
    Laurent