Au sommaire :
  1. L’idée ?
  2. L’équipe ?
  3. Le site ?
  4. L’environnement ?
  5. Conseils et recommandations ?

Cela fait 4 mois que notre site est en ligne. Une longue période a précédé cet aboutissement. Je m’en vais de ce pas vous la raconter.

L’idée ?

Je gère une entreprise de plomberie / couverture traditionnelle à Paris. Je suis donc extrêmement bien placé pour savoir combien il est parfois difficile pour un client d’accepter le coût d’une intervention. Comment accepter de payer 150€ TTC lorsqu’un plombier n’a passé que 30min sur site ? Le problème vient d’une asymétrie de l’information. Le client n’a pas les moyens de mesurer la quantité importante de travail administratif (gestion des rendez-vous, des visites, du planning, du recouvrement…) qui concerne tout plombier et donc encore moins de comprendre comment celle-ci se répercute dans le prix final.

Sur ce constat Benjamin, mon associé, et moi avons été tout de suite d’accord. Le client paye trop souvent le prix fort et se sent lésé lorsqu’il a besoin d’un plombier. Benjamin qui a lancé plusieurs places de marché en ligne a souhaité replacer le client au centre des offres de dépannage en plomberie et apporter une expérience 100% digitale.

De mon côté j’ai pensé et conçu un algorithme de génération de devis qui élimine, en l’automatisant, une quantité importante du travail administratif, en amont et en aval de la prise de commande. La digitalisation de tout ce processus permet d’afficher des prix nettement plus compétitifs que ce qui existe à ce jour. Les problèmes de plomberie rencontrés par des particuliers sont souvent standards.

www.myplombier.com était né. Une volonté commune de changer la manière dont nous consommons depuis toujours des services de plomberie. Permettre à nos clients de faire l’économie de déplacements inutiles et de ne payer que pour la réparation. Permettre à nos plombiers partenaires de ne se soucier que de l’intervention, leur cœur de métier.

Mais de l’idée à la mise en ligne 6 mois se sont écoulés. 562 cafés et 22 pizza storms plus tard nous étions ‘’live’’. Ces 6 mois ont été marqués par un long et profond travail sur l’arbre de cas qui est au cœur du site aujourd’hui. Un beau bébé de plus de 5 000 branches !

L’équipe ?

Experience Adrien Benjamin myplombierSmall is beautiful ? Nous y sommes ;-). Plus sérieusement nous avons aujourd’hui pour nous épauler deux ’’développeurs’’ couteau-suisse : l’un du côté du code (Matthieu que nous sommes allé débusquer du côté de l’école 42) et le second côté business. Il manquait à ce quartette une touche féminine assurée par Becky en charge de la créa et du design. Ce cercle est complété par celui de nos plombiers partenaires. Chacun garde son focus et reste concentré sur ses objectifs mais tout le monde s’épaule aussi. Notre fuel : que les projets avancent.

 

Le site ?

Nous avons choisi de nous adosser à une plateforme qui nous permettrait d’accélérer notre time-to-market (afin à ne pas avoir à repartir d’une table rase pour un bon nombre de fonctionnalités et aussi pour bénéficier de tunnels d’acquisition déjà éprouvés et optimisés) et aussi d’héberger notre fameux arbre de questions/réponses. Après avoir sondé plusieurs technologies nous nous sommes tournés vers Prestashop. Nous avons dû tordre le cou par moment à la plateforme pour parvenir à nos fins mais cette stratégie nous a permis d’avoir un site 100% opérationnel en un peu moins de 6 mois.

L’environnement ?

Nous sommes basés à Boulogne-Billancourt. Notre environnement est celui d’un open-space ou MyPlombier côtoie deux autres start-up (www.designmarket.fr et mytranslation.com) toutes deux hébergées aussi au sein de lincubateur my-startup.fr. Nous exerçons tous dans des domaines très différents (le mobilier design et vintage, la traduction et la plomberie) et les discussions font souvent le grand écart entre la chaise Eames et les pipes d’évacuation coudées en PVC….

Conseils et recommandations ?

Le meilleur conseil que je puisse donner (sur des modèles et marchés similaires au notre) est certainement de confronter le plus rapidement possible le concept à la demande. Ce qui signifie de disposer rapidement d’un MVP (minimum viable product). Nous nous efforçons d’adopter une approche ‘’lean’’ et de tester et mesurer la performance de nouvelles fonctionnalités ou composants d’offre je dirai ‘’froidement’’, c’est-à-dire objectivement et sans y induire de présupposés sur ce qui devrait fonctionner sur la base d’avis personnels. Cette phase de mise sur le marché accompagnée d’un tracking adéquate produit tous les indicateurs nécessaires à l’élaboration d’un Business Plan à 3 ans. En ce qui nous concerne, un exercice théorique de modélisation a priori, se serait révélé nettement moins fiable que les informations que nous collectons depuis notre lancement. J’ajouterai à ce premier conseil une forte dose de conviction et de persévérance. Cette conviction dans le modèle ne peut être qu’interne et portée par l’équipe elle-même.

Article rédigé par Adrien Mullier, fondateur de MyPlombier.com qui a également, après 3 années dans le Conseil chez Capgemini Consulting repris avec succès 2 sociétés traditionnelles de Plomberie, Couverture et Fumisterie parisiennes (Sogecop et Foussadier) et a reçu le prix de la meilleure reprise d’entreprise en 2013 par le MONITEUR pour le monde du bâtiment.

Retour d'expérience de la création de la startup #myplombier, 4.0 out of 5 based on 1 rating

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS