Au sommaire :
  1. 1- Communiquez sur un produit irréprochable
  2. 2- Travaillez avec des YouTubeurs en affinité avec votre produit
  3. 3- Évaluez bien la puissance du YouTubeur
  4. 4- Évaluez aussi la qualité des vidéos du vidéaste
  5. 5- Intéressez vous d’abord aux YouTubeurs, avant de les contacter
  6. 6- Payez le vidéaste à sa juste valeur
  7. 7- Acceptez de perdre le contrôle de votre message
  8. 8- N’essayez pas de masquer le partenariat
  9. 9- Définissez bien les objectifs de votre partenariat
  10. 10- Maîtrisez les outils de promotion et d’analytics de YouTube
  11. Pour aller plus loin

Avec plus d1 milliard dutilisateurs dans le monde, YouTube est en 2016 un média à part entière qui se décline sur tous les écrans : ordinateur, mobile, tablette, TV connectée.

Les principaux artisans de ce succès sont les YouTubeurs, les vidéastes qui créent des programmes vidéos de qualité tous les jours sur la plateforme.

Certains créateurs arrivent même en France à fédérer plus d’abonnés que l’audience quotidienne des programmes de télévision. Chez les 18-34 ans, les YouTubeurs et YouTubeuses sont devenus de véritables relais d’influence qui ont un impact sur toutes les industries : livre, jeux vidéos, mode, beauté, high tech,…

YouTube a 10 ans

Communiquer efficacement sur YouTube en vidéo, cela peut coûter très cher à une marque (40 € les 1 000 vues de plus de 30 secondes en publicité), si celle-ci n’a pas d’abonnés engagés sur sa chaîne YouTube. Dès lors, il peut être intéressant d’établir des collaborations ou des partenariats avec des YouTubeurs qui disposent déjà d’une base d’abonnés engagés.

Si un partenariat avec un YouTubeur peut paraître sur le papier plus intéressant d’un point vue budgétaire, cela reste quand même plus complexe et risqué que d’acheter une campagne publicitaire. Nous allons voir dans cet article 10 principes clés pour réussir sa collaboration avec un YouTubeur.

1- Communiquez sur un produit irréprochable

 

Les YouTubeurs sont des consommateurs passionnés et prescripteurs, à l’affût du moindre détail. Vous pouvez être sûr qu’ils testeront votre produit dans les moindres recoins, regarderont ce qu’on en dit sur Internet en terme de qualité et de service client.

Avis livre YouTubeur

Donc si votre produit n’est pas bon, mieux vaut l’améliorer avant de lui offrir son prime time de jets de tomates 😉

2- Travaillez avec des YouTubeurs en affinité avec votre produit

 

Si un de vos produits ou votre marque a déjà un peu de notoriété, vous pouvez déjà commencer par chercher sur YouTube les vidéos qui en parlent et identifier les vidéastes qui ont publié des tests autour de vos produits.

booktube-chaines

C’est toujours plus facile de contacter quelqu’un qui est fan de vos produits, que de démarrer de zéro. Vous pouvez également rechercher des créateurs par mot clé / thématique sur YouTube (dans la recherche de chaînes, ex: recherche de chaînes qui parlent de booktubes) ou sur Twitter (ex: recherche de comptes qui parlent de booktubes).

3- Évaluez bien la puissance du YouTubeur

Pour savoir si votre YouTubeur génère de l’engagement, vous pouvez regarder son nombre d’abonnés sur YouTube, Twitter, Facebook, le nombre de likes et de commentaires sur ses dernières vidéos, la régularité à laquelle il publie ses vidéos, le nombre de vues sur ses dernières vidéos.

Social Blade Pierre Croce

L’outil SocialBlade vous permet d’avoir des statistiques détaillées sur chaque YouTubeur (suivi quotidien de son nombre de vidéos vues, nombre d’abonnés) et son classement en France et dans le monde.

4- Évaluez aussi la qualité des vidéos du vidéaste

Il n’y a pas que le nombre d’abonnés qui compte. A priori, une chaîne YouTube avec plus de 10 000 abonnés doit avoir un programme de qualité. Mais vous devez aussi sûrement avoir des chaînes YouTube à fort potentiel qui démarrent à moins de 10 000 abonnés et qui réalisent aussi de belles vidéos

Il ne faut donc pas hésiter à regarder les dernières vidéos du YouTubeur et à analyser aussi la qualité de son programme. Si l’image est belle, le son est propre, le montage rythmé, que le vidéaste est agréable à regarder et à écouter, qu’il connaît son sujet et que vous trouvez qu’il met bien en valeur les produits qu’il présente, cela vaut peut-être le coup de le contacter.

Maximus et Daddy D Tech

Vous serez peut-être la première marque à lui accorder votre confiance, mais cela sera un pari gagnant sur le long terme, le YouTubeur s’en souviendra forcément le jour où il sera au top des classements.

5- Intéressez vous d’abord aux YouTubeurs, avant de les contacter

Un YouTubeur à succès reçoit une demande de partenariat par jour et en accepte peut-être une sur dix. N’oubliez pas que publier des vidéos sur YouTube est avant tout une passion pour lui et que son objectif est d’abord de faire des vidéos qui lui plaisent et qui plaisent aussi à ses abonnés.

Cela sera vraiment très difficile de le convaincre de parler d’un produit qu’il n’utilise pas surtout si vous lui envoyez un mail impersonnel ou avec un faux semblant de complicité (« j’adore votre chaîne YouTube sur la high-tech »), très long à lire, sous forme de communiqué de presse. Vous pouvez trouver facilement son contact sur la page à propos de sa chaîne YouTube.

6- Payez le vidéaste à sa juste valeur

N’oubliez pas que créer une vidéo prend du temps (plusieurs heures pour écrire l’histoire, la tourner et la monter) et le faire en partenariat avec une marque présente un risque d’image pour le vidéaste, surtout si le discours est imposé par la marque.

Le YouTubeur sait que sa communauté n’est pas dupe et que la moindre manipulation peut lui faire perdre ce qu’il a mis longtemps à construire. Le prix que vous paierez le vidéaste devra tenir compte du temps nécessaire à la réalisation de la vidéo et de la puissance de sa communauté (nombre de vues estimées sur votre vidéo).

7- Acceptez de perdre le contrôle de votre message

Même si le vidéaste reçoit une compensation financière pour parler de votre produit, il ne reste pas moins maître de ses opinions. C’est dans l’intérêt de votre produit qu’on pointe aussi bien ses grandes qualités, que ses petites faiblesses 😉

8- N’essayez pas de masquer le partenariat

Si le vidéaste publie son test de produit sur sa chaîne, il faudra l’inviter à annoncer très clairement que sa vidéo a fait l’objet d’un partenariat avec votre marque. L’article 20 de la loi pour la confiance en l’économie numérique implique d’annoncer toute forme de publicité.

Restez transparent et n’essayez pas de dissimuler toute forme de collaboration qui aurait donné lieu à un échange monétaire ou en nature. Si un journaliste, un spectateur découvre le pot aux roses, l’effet « bad buzz » sera terrible pour votre marque et pour le vidéaste.

9- Définissez bien les objectifs de votre partenariat

À partir du moment où vous payez le vidéaste, vous pouvez aussi exiger de sa part en contrepartie qu’il s’engage par exemple à :

  • Ajouter un lien (affilié ou non) vers votre produit.
  • Relayer une offre promotionnelle ou gratuite pour inciter à l’achat d’impulsion.
  • Renvoyer ses spectateurs vers votre chaîne YouTube.

 

10- Maîtrisez les outils de promotion et d’analytics de YouTube

YouTube regorge d’outils de promotions (écrans de fins et annotations, descriptifs, fiches) et d’analytics (statistiques socio-démographiques,  taux de fidélisation, taux d’engagement, taux de partage) pour vous aider à piloter vos objectifs de communication / conversion et à comprendre les performances de votre vidéo sponsorisée.

Si vous voulez faire un partenariat efficace, il vaut mieux comprendre comment tout cela fonctionne et ne pas hésiter à demander au YouTubeur d’utiliser les outils de promotion YouTube et de partager avec vous les statistiques détaillées de sa vidéo.

Pour aller plus loin

Cet article invité compile quelques extraits du chapitre 16 (Partenariat avec un YouTubeur)  du livre YouTubeur qui vient de sortir en e-book (4,99 €) et en livre papier (16 €) aux éditions Eyrolles. Si vous voulez en savoir plus sur l’écosystème YouTube, maîtriser les outils de création et de promotion des YouTubeurs, savoir comment communiquer efficacement sur la plateforme, lisez le livre YouTubeur.

 

Vous trouverez aussi dans le livre :

Des retours d’expérience de YouTubeurs : Amandine Cuisine, Johan Lelièvre (Jojol),Pierre Croce, Nawal Stouli (Miss Book), Benjamin Brillaud (Nota Bene), Viviane Lalande (Scilabus).

Des témoignages de professionnels du Web et de la production de vidéo : Alain Radix (Orange), Emmanuelle Wattré (Orange pro), Adel Ziane (Le Louvre), Olivier Duffez (WebRankInfo), Augustin de Belloy (Left Productions), Michel Martin (Mediaforma), Max (Maximus).

#Youtube : Réussir une collaboration avec un YouTubeur : 10 conseils, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS