Rachat de #Waze par #Google : la mort du Coyote ?
Au sommaire :
  1. Les avantages de Waze sur Coyote
  2. Pourquoi Waze n'a-t-il pas (encore) "bouffé" Coyote ?
  3. L'arrivée de Google change tout

Le mardi 11 juin, Google annonçait le rachat de Waze, une application smartphone iOS et Android qui permet le calcul d’itinéraire comme un classique GPS. Avec toutefois une réelle plus-value : son aspect communautaire.

Sur Waze, les utilisateurs partagent leur parcours et peuvent prévenir les autres conducteurs des difficultés rencontrées (bouchon, accident, radar, danger, route fermée …), enrichissant ainsi l’application d’une multitude d’informations de trafic en temps réel.

A cet égard, ce partage de données ressemble à s’y méprendre au Coyote System. Mais Waze va plus loin.

 

Les avantages de Waze sur Coyote

Indépendamment des signalements volontaires des conducteurs, le système scanne en permanence la vitesse instantanée de ses utilisateurs et peut ainsi calculer, en temps réel, la vitesse moyenne sur un tronçon ou encore détecter un ralentissement. L’application est alors à même de proposer automatiquement un nouvel itinéraire plus rapide.

Autre avantage du système : le partage du prix des carburants permet à l’application non seulement de vous signaler les stations présentes sur votre route, mais aussi leur tarif.

Et enfin, plus anecdotique sauf pour les plus geek d’entre nous, l’intégration des événements Facebook permet d’enregistrer l’adresse d’un événement en un clic (avec calcul automatique de l’itinéraire) ou encore de garder le contact avec les amis Facebook qui s’y rendent aussi.

Waze cumule donc les fonctions d’un GPS avec le partage d’infos. Côté communauté, Waze devance Coyote : 2,7 millions d’utilisateurs en France contre 1 million pour Coyote.

 

Pourquoi Waze n’a-t-il pas (encore) “bouffé” Coyote ?

Waze

Waze ou la tombe du Coyote

Bonne question ! D’autant plus pertinente que Waze est gratuit alors que l’abonnement au Coyote System coûte un peu moins de 150 euros par an pour son boîtier dédié, 50 euros pour son application smartphone.

Dire que Waze est gratuit est malgré tout un raccourci qui ne tient pas compte du coût du trafic Internet mobile nécessaire (comme pour l’appli iOS ou Android de Coyote, d’ailleurs). Cependant, une fois la carte chargée, la consommation se limite à l’info trafic qui ne pèse pas bien lourd. Rien n’empêche ceux qui ont les forfaits le plus bas de charger la carte en wifi avant de partir. Avec la baisse des tarifs de l’Internet mobile et les besoins de l’utilisateur moyen en termes de déplacements, l’utilisation de l’appli est probablement plus avantageuse que le boîtier Coyote : à chacun de faire son calcul.

Mais alors quoi ? On a du mal à imaginer que l’absence de publicité sur Coyote explique à elle seule sa survie. La réponse tient sans doute en un mot : marketing.

Sondage express auprès de mon entourage (aucune valeur scientifique, donc) : si tous avaient au moins entendu parler de Coyote, peu avaient connaissance de Waze. C’est que tous les détenteurs de smartphone ne sont pas des hyper-connectés perpétuellement à la recherche de la dernière petite appli sympa ! La plupart ont un smartphone par effet de mode ou par attrait de l’objet et le sous-exploitent totalement.

 

L’arrivée de Google change tout

Avec l’arrivée de Google dans la pièce, le vent risque fort de tourner ou en tout cas de précipiter les choses. Sa force de frappe en termes de marketing, via des outils largement visités par l’utilisateur lambda (Google Search, Maps, Gmail), en font un redoutable concurrent. C’est qu’il a les dents longues, le bougre !

On voit malheureusement mal comment le “petit poucet” Coyote (75 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2011) va résister longtemps au géant Google (50 milliards en 2012).

 


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

5 commentaires

  1. Google fait ce qu’il ont toujours fait, la gratuité pour tuer les concurrents, ils peuvent se le permettre … Et dès que les concurrents seront morts ou presque, ils passeront le service en payant …
    Ou alors ils revendront vos infos de localisation, ou prendront une commission sur vos souhaits : Vous cherchez un hotel proche, il vous enverra vers celui qui est son partenaire et l’hotel reversera une commission à google pour avoir apporter le pigeon, pardon, le client 😉
    Ce monde devient dingue, car derrière ces “progrès”, nous allons devenir des pions pendant que celui qui contrôle le système joue aux sims avec nos vies …

    Désolé d’avoir empiété sur votre blog mais il fallait que ça sorte 😉
    Et je suis arrivé là car je suis aussi référenceur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *