#Startup : 8 conseils pour bien s’associer
Saviez-vous ?
65%

des échecs entrepreneuriaux proviennent d’incompatibilités entre associés

83%

des entrepreneurs préfèrent s’associer entre personnes du même cercle

 

L’association est donc un vrai jeu d’équilibriste !

De ces éléments, Entr’UP a fait le constat suivant : la complémentarité des compétences n’est pas le seul facteur clé de succès d’une association réussie, les facteurs humains sont en effet les principales sources d’échec et de réussite d’une entreprise. Après une phase de recherche, ils ont mis au point la solution ACE (Associates Compatibility Experience), une expérience immersive qui conjugue outils technologiques et un suivi assuré par des professionnels. Cette offre permet de valider la compatibilité entre associés et la complémentarité dans l’action.

Voici les 8 conseils des 3 fondateurs d’Entr’UP pour une association réussie :

1.  Être amis et être associés, ce sont deux relations différentes mais pas incompatibles : attention à bien différencier les deux !

2.  Sachez pourquoi vous voulez vous associer : pour ne pas être seul, pour lever des fonds ou pour profiter de certaines compétences… Toutes les raisons sont bonnes tant qu’elles sont transparentes.

3.  Les conflits entre associés ne condamnent pas forcément l’entreprise ! Il est toujours temps de se donner une seconde chance : réalignement de l’équipe ou séparation, votre business n’a pas à en pâtir.

4.  Pensez à tester votre complémentarité et à valider votre compatibilité avant de vous lancer, avec l’ACE (Associates Compatibility Experience)

5.  Débriefez et parlez-vous ! En affaires comme dans la vie, toute solide relation est basée sur la communication entre le(s) partenaire(s).

6.  Si vous décidez de faire le grand saut de l’association, au-delà du partage de parts, pensez à entériner légalement votre association et à la cadre en termes d’objectifs individuels et collectifs.

7.  Y a-t-il un leader dans votre équipe ? Leadership de compétences ou leadership nature ? Comment se concrétise ce leadership ? Parlez-en et traduisez ce leadership en conséquences opérationnelles (droits et devoirs supplémentaires, prises de décisions,…)

8.  Evaluez correctement l’apport en temps et en compétences de chacun pour éviter les frustrations. Il s’agit ici de la première cause de rupture entre associés !

 


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *