Au sommaire :
  1. Choisir le statut adapté
  2. Immatriculer son entreprise en ligne
  3. Faire appel à un avocat grâce aux plateformes internet

Nous y voilà, vous avez pris votre décision, vous avez un projet et vous voulez le mener à bien en créant une entreprise.

Très naturellement la question venant après est : comment créer sa structure ?

Top 3 des astuces qui vous permettent de gagner du temps et de l’argent au niveau des démarches juridiques et administratives, notamment grâce au web.

  1. Choisir le statut adapté

statut entreprise sarl sas

Créer son entreprise, ça veut dire choisir un statut. Créer une société, devenir auto-entrepreneur ? C’est pour beaucoup un exercice très intimidant et pour lequel on ne sait pas forcément par où commencer. La législation française compte de nombreux statuts juridiques pour exercer une activité professionnelle.

Il y a néanmoins de nombreux outils disponibles sur internet pour vous guider dans votre choix :

  • L’Etat a mis en ligne sur son site service-public.fr  beaucoup d’informations pour guider les entrepreneurs dans leur création d’entreprise.
  • Des plateformes internet mettent gratuitement à disposition des outils d’aides à la décision. Par exemple, un outil de choix de la forme de société est disponible et vous oriente dans le choix du bon statut grâce aux données statistiques des créateurs d’entreprise ;
  • D’autres outils en ligne permettent de déterminer le montant des cotisations sociales ou celui des impôts que vous allez payer selon le statut choisi (auto-entrepreneur, SARL, SAS, etc.) et selon votre situation. Cela peut vous aider à choisir le statut qui vous coutera le moins, même si ce ne doit pas être le seul facteur à prendre en compte pour choisir son statut.

 

  1. Immatriculer son entreprise en ligne

travail ordinateur recherche googleQuel que soit le type de structure que vous choisissez (société comme la SARL ou la SAS ou statut d’auto-entrepreneur), il faudra procéder à l’immatriculation de l’entreprise pour qu’elle soit bien inscrite auprès de l’administration. Si vous optez pour une société, il faudra l’enregistrer auprès du registre du commerce et des sociétés (RCS). Pour cela, l’interlocuteur est le greffe du Tribunal de Commerce.

Sauf auprès des greffes des DOM-TOM et d’Alsace-Moselle, il est maintenant possible d’immatriculer sa société directement en ligne, grâce à la plateforme Infogreffe.fr.

La demande d’enregistrement sur Infogreffe.fr se fait en trois temps : il faut d’abord remplir toutes les informations concernant la société créée, y télécharger plusieurs documents (dont vos précieux statuts), après quoi le greffe étudiera la demande et y donnera une réponse. Si celle-ci est positive, il mettra en ligne l’extrait K-bis de votre société (qui est l’attestation officielle de la création de votre entreprise) sur le site infogreffe.fr. En revanche si l’administration rejette votre dossier (65% des cas !), il faudra fournir de nouvelles pièces demandées par le greffe, ce qui peut parfois s’avérer complexe.

La rédaction des statuts n’est pas un exercice qu’il faut prendre à la légère. Dans ces conditions, il peut être pertinent de se faire aider. On pense naturellement à un professionnel, que ce soit un avocat ou un expert-comptable. Cependant le premier propose souvent un prix prohibitif et ce n’est pas forcément le domaine de prédilection du second.

N’hésitez pas donc à passer par des plateformes en ligne spécialisées dans l’immatriculation de société pour obtenir vos statuts et vous assurer que le dossier sera accepté. La création en ligne via des plateformes en ligne spécialisées possède donc un double avantage : vous vous assurez d’avoir des statuts de qualité, sans erreurs, et vous gagnez du temps sur l’immatriculation de la société et sur la paperasse.

 

  1. Faire appel à un avocat grâce aux plateformes internet

Malgré toutes les ressources disponibles sur internet, il est probable qu’on ait tout de même besoin de faire appel à un avocat. Que ce soit pour une simple question, pour rédiger des contrats spécifiques ou pour une prestation de conseil sur un problème complexe, l’avocat est bien sûr un interlocuteur privilégié.

Votre premier réflexe est peut-être de lancer une recherche sur Google, de demander conseil à vos proches ou même d’ouvrir les pages jaunes. Néanmoins, face à la multitude d’avocats il est difficile de faire son choix et de savoir quel est le juste prix de leurs prestations.

trouver avocat

Là encore il est possible de se faciliter la vie grâce à des plateformes, tels que avostart.fr, qui sont des sites de mise en relation avec des avocats qui se développent depuis peu sur internet. Ces plateformes permettent de :

  • Trouver un avocat près de chez soi, expert dans le domaine recherché, de le contacter et lui demander un devis, tout cela gratuitement. On peut ainsi facilement mettre en concurrence plusieurs avocats, voir quels sont leurs tarifs et recevoir le service demandé pour le meilleur prix. Attention toutefois, prendre systématiquement l’avocat le moins cher n’est pas forcément la meilleure solution pour obtenir un service de qualité.
  • Une autre qualité de ces plateformes est de permettre de poser des questions gratuitement auxquelles vont gratuitement répondre des avocats. Ainsi si vous avez une question précise en tête cela peut être une bonne solution et plus rassurant qu’un simple forum.

 

Le juridique est parfois vécu comme un fardeau par l’entrepreneur. Grâce aux nouveaux outils qui se développent sur le web, faites du juridique un atout pour le développement de votre entreprise, tout en gagnant du temps pour vous focaliser sur des tâches opérationnelles !

 

Rédacteur : Henrik Holmstrom, spécialisé dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs chez Legalstart.fr et diplômé de Sciences Po Paris.

Vous lancez votre activité ? Top 3 des astuces pour gagner du temps sur le juridique., 4.0 out of 5 based on 1 rating

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS