Au sommaire :
  1. L’idée
  2. Questionner son entourage et échanger
  3. L’équipe
  4. Le lancement

Lidée

Tout a commencé sur Le Bon Coin. Je cherchais une commode doccasion pour la chambre de ma fille, et je ne trouvais rien à proximité de chez moi. J’ai trouvé le modèle que je voulais du côté de Lille, mais j’habite sur Paris. J’ai voulu me la faire expédier, mais les coûts de livraison par un transporteur étaient bien trop élevés par rapport à la valeur de la commode. Et par la Poste, cela ne passait pas. D’où l’idée de Cocolis.fr : avec l’essor du covoiturage, il y avait un vrai intérêt à mettre en relation les personnes qui se déplacent et celles qui ont besoin d’expédier quelque chose !

Questionner son entourage et échanger

De là, j’ai travaillé sur le business plan avec mon futur associé, Julien Lardé. Notre première question était de savoir si l’idée était bonne et si ce type de service était susceptible d’intéresser les gens. Nous avons mis en place un questionnaire et interrogé plus de 300 personnes sur leurs attentes en terme de livraison, et sur leur intérêt potentiel pour une plateforme qui connecte les particuliers. Le concept a beaucoup plu et tous les feedbacks que nous avons recueillis nous ont incité à aller plus loin encore.

Nous avons beaucoup sollicité les réseaux sociaux, échangé avec nos proches et notre réseau professionnel sur le projet. Pas mal d’entrepreneurs gardent leurs idées pour eux, ce qui peut se comprendre, mais je pense que c’est important d’évaluer le potentiel d’une idée en discutant avec les autres. Une bonne idée doit être fédératrice.
A 35 ans, et chacun avec un bagage professionnel bien rempli dans le web, nous étions dans des dispositions propices à tenter l’aventure entrepreneuriale. Nous nous sommes donc dit : lançons Cocolis !

L’équipe

Grâce à Twitter, nous avons rencontré Benjamin Guimberteau qui est devenu le troisième cofondateur
et le CTO de Cocolis.fr. Comme quoi, le réseau (et un peu de chance aussi:) compte beaucoup ! Après quelques semaines et pas mal d’échanges, nous étions sûrs d’avoir l’équipe qu’il fallait et nous avons donc enclenché la constitution d’une Société.

equipe fondatrice cocolis
La partie administrative est loin d’être compliquée, et on s’en fait souvent une montagne.

Il faut être bien conseillé pour choisir la bonne forme juridique ; selon le business envisagé, son potentiel et le statut du ou des entrepreneur(s).
Si vous montez une SAS comme c’était le cas pour nous, je conseille vivement de prendre conseil auprès d’un avocat ou une aide juridique. Ce sont des dépenses non négligeables, mais un avocat vous conseillera sur des aspects essentiels : dans notre cas, la rédaction du pacte d’associés, et se préparer pour une levée des fonds.

Le lancement

Nous avons lancé Cocolis.fr le 29 septembre 2015. En deux mois, nous avons déjà largement dépassé nos objectifs, ce qui est super encourageant. Peu après le lancement, certains utilisateurs nous ont demandé de pouvoir enregistrer leurs déplacements ponctuels ou récurrents, ce qui consistait en l’ajout d’une grosse fonctionnalité.
Nous avons donc mis en ligne très vite une nouvelle version du site qui répondait à ce besoin, et qui permet d’être tenu(e) au courant des nouveaux colis à proximité de chez soi.
Il est souvent très difficile d’anticiper certaines choses d’où l’importance, je pense, d’être à l’écoute de ses utilisateurs, de réagir très vite et de pouvoir adapter son service en fonction des feedbacks reçus.
Article rédigé par Eliette VINCENT, cofondatrice de la startup Cocolis après 10 ans d’expérience en ecommerce chez Venteunique.com et La Redoute. Cocolis est une plateforme qui permet aux particuliers d’envoyer leurs colis moins chers, en les mettant en relation avec d’autres particuliers qui voyagent et qui ont de la place dans leur coffre ou dans leurs valises.

Crédit photos : Cocolis


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *