Si vous rencontrez actuellement des investisseurs pour pitcher votre startup, la première chose que vous devez savoir, c’est que vous allez devoir apprendre à faire court. Les investisseurs sont en général des personnes assez occupées et possèdent une attention très limitée, il est donc essentiel de réussir à aller droit au but et répondre directement aux questions qu’ils se posent.

Pour vous aider voici 9 slides à ne pas oublier lors de votre prochain pitch :

pitcher-une-startup-en-9-slides

  1. Une page de garde

Lors d’un pitch, la page de garde est souvent utilisée comme « salle d’attente ». Une slide que vous mettez à l’écran le temps que tout le monde arrive et que vous soyez prêt à pitcher. Pensez donc à la rendre la plus inspirante possible, incluez votre logo, une image en background qui représente l’esprit de votre startup (une photo lifestyle de mise en situation ou une image de votre solution) ainsi qu’une tagline. Pas besoin de plus.

pitch startup

  1. Un Sommaire

A l’inverse de ce que l’on voit trop souvent en entreprise, quand je dis sommaire je ne pense pas à la liste numérotée et illisible, de style word. La slide sommaire doit à l’inverse être une slide très visuelle. Elle doit permettre aux investisseurs que vous avez en face de vous d’avoir une claire vision de ce qui les attend. Détaillez les différents points qui seront traités lors de votre pitch, ainsi qu’une structure bien définie, qui leur permette de savoir à chaque instant où ils en sont et à combien de parties de la fin vous vous trouvez. C’est ce qui leur incite généralement et par la suite à rester plus attentifs tout le long d’une présentation.

  1. Votre équipe

Au delà d’investir dans vos idées, vos futurs investisseurs investissent également dans des personnes, dans des compétences. Il est donc fondamental d’être capable de présenter efficacement vos collaborateurs. En fonction de la taille de votre équipe, vous pouvez illustrer plus ou moins exhaustivement chaque acteur clé de votre startup, leurs photos, leurs précédents postes (si ceux-ci les valorisent) ainsi que le rôle qu’ils vont jouer dans le développement de votre activité. A ce propos, n’oubliez pas qu’une décision d’investissement n’est pas uniquement rationnelle, le coté émotionnel compte également pour beaucoup. Et transmettre l’enthousiasme et la passion qui vous animent  peut également faire peser la balance dans votre sens.

  1. Un problème

Si vous avez créé une startup c’est parce que vous avez identifié un problème et que vous pensez pouvoir y répondre. Alors ne l’oubliez pas lorsque vous serez face à vos investisseurs. Trop souvent, j’assiste à des pitch dans lequel l’entrepreneur passe 20 minutes à détailler toutes les possibles fonctionnalités de sa solution, en oubliant de préciser à quel problème il répond et en quoi cela est utile pour les personnes qui sont en face de lui. Evitez donc de tomber vous aussi dans cette erreur.

  1. Une solution

Après avoir énoncé un problème, à vous désormais d’en exposer votre solution. Soyez structuré dans cette démonstration. Commencez par son nom, expliquez ensuite comment  celle-ci fonctionne et enfin ce que cela génère pour vos futurs utilisateurs.

  1. La concurrence

Alors qu’ils vous écoutent avec plus ou moins d’attention, des questions commencent sûrement à émerger dans la tête de vos potentiels investisseurs. Vous n’êtes en effet sûrement pas les seuls à avoir pensé à vous lancer sur ce marché et ils le savent très bien. Vous vous devez donc d’évoquer vos principaux compétiteurs, tout en expliquant en quoi il y a de la place pour votre solution et en quoi celle-ci se différencie des autres.

  1. Votre plan go-to-market

C’est à partir de ce slide que les investisseurs se réveillent généralement. Une fois que votre audience a bien compris ce que vous faisiez, il est temps désormais d’expliquer comment vous comptez pénétrer votre marché, pour générer un ROI suffisamment intéressant.

Pensez à rester donc à rester structuré. Exemple : d’un coté le offline, de l’autre le online. Détaillez  également les différentes étapes, en les numérotant, par exemple. C’est une bonne façon de ne pas perdre votre public.

attentes-et-perspective

  1. Vos attentes et perspectives

Vos investisseurs attendent de vous que vous actions soient quantifiées pour qu’ils puissent à leur tour faire quelques calculs de rentabilité. Pensez donc à fournir des preuves évidentes de votre future profitabilité, sans pour autant se laisser tenter par un gonflage de chiffres.

  1. Vos besoins de financement

Vous venez d’expliquer votre idée, à quel problème celle-ci répond et en quoi elle est pleinement profitable. Il est désormais temps de leur dire combien vous souhaitez lever et pourquoi faire. Votre business plan doit être solide, chaque étape de votre expansion détaillée, et une fois de plus la rentabilité attendue doit être précise et explicite.

Pour conclure :

Pensez à bien préparer votre oral. C’est un moment crucial pour de nombreuses startups en quête de financement. Ne brulez donc pas les étapes, réfléchissez bien à la structure de votre présentation, au contenu des différentes parties, tant sur le fond comme sur la forme. Et répétez votre présentation au minimum 4 fois, d’un bout à l’autre, pour être suffisamment prêt le jour J.

 

 

Article rédigé par Michael Dias, Fondateur l’Agence Spitch, spécialiste de la Création de Présentations et du Coaching en Prise de Parole en Public. Retrouvez plus de conseils sur son blog spitchconsulting.com/le-blog

 

Comment pitcher efficacement votre startup en 9 slides, 5.0 out of 5 based on 4 ratings

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (4 votes cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS