Il cherchait un #prestataire

Il était une fois l’histoire d’un petit patron qui cherchait un prestataire. Voici la petite histoire sur laquelle je vous propose de revenir afin d’établir un état des lieux de ce que peut lui offrir le web.

Il était donc une fois l’histoire d’un petit patron qui cherchait un prestataire. En phase avec son temps, son premier réflexe est donc d’aller voir ce qui se passe sur son moteur de recherche favoris. Beaucoup de contenus, quelques vitrines en première page et de la publicité. Voila ce qu’il va y trouver.

Parmi ces publicités, notre petit patron découvre le concept de place de marché. Une annonce aguichante “Trouvez gratuitement les meilleurs prestataires près de chez vous” ou “5 devis gratuits ?” avec un tarif qui témoigne de la forte concurrence du secteur : notre petit patron comprend qu’il va facilement pouvoir trouver son prestataire pour une somme dérisoire, si ce n’est nulle.

Voyons ce que le web peut offrir à notre petit patron.

Tout d’abord, nous allons lui proposer de recevoir gratuitement 3 à 5 devis sous 48h. Il suffit de déposer une offre et dans le meilleur des cas un Consultant / Manager prend contact avec lui afin de vérifier certaines données et au besoin, revoir en détail son offre.

Une fois cet appel terminé, il ne lui reste plus qu’à attendre pour recevoir des propositions.

Terrain de jeu startupEnsuite, notre petit patron va pouvoir découvrir le principe des concours. Tout comme la réception des devis, il suffit d’exprimer son besoin à travers un formulaire et d’attendre les propositions. Même s’il est facturé pour un prix défiant toute concurrence directement après avoir rempli le dit formulaire, notre petit patron sait que s’il n’est pas satisfait il peut demander à être remboursé.

Quelques jours après avoir exprimé son besoin, notre petit patron est notifié : des dizaines de propositions sont disponibles, à lui de juger. Il ne s’attendait sans doute pas à autant de propositions, mais il n’y a aucun soucis pour lui, il sait que le nombre de propositions qu’il reçoit n’impacte pas sa facture, puisqu’après tout, elle est déjà payée.

Notre petit patron est content : dans les deux cas il bénéficie d’un service simple, rapide et peu onéreux. Oui mais voila, intéressé par le concept il commence à se renseigner et découvre l’envers du décors.

En effet, bon nombre de voix s’élève au quotidien pour dénoncer une pratique qui sévit depuis plusieurs années : notre patron découvre entre autres le concept de travail spéculatif. Aurait-il fait une bêtise ? Est-il toujours aussi satisfait ?

Voyons l’objet de son malaise.

Tout d’abord, il comprend qu’autant, lui, a pu recevoir 3 à 5 devis gratuitement, autant les prestataires qui les lui ont envoyé ont dû ouvrir leur portefeuille. Après tout c’est dommage, lui qui n’a finalement pas prêté une très grande attention aux devis reçus a été l’objet d’un investissement pour quelques prestataires.

Il repense ensuite au concours qu’il a organisé. Autant de propositions en si peu de temps pour un coût si élevé, il doit y avoir anguille sous roche se dit-il. Donnons lui un indice :

Qui a été dûment rémunéré pour le travail qu’il a fait ?

Celui que j’ai choisi.

Et les autres ?

(moment de réflexion)

Après tout, n’ont-ils pas effectué la même tâche que le prestataire qui a été choisit ?

Chers lecteurs, voici ce qu’aujourd’hui le web propose aux petits patrons qui n’ont pas l’habitude de trouver leurs prestataires sur le web. Un vague sentiment d’inachevé, un petit malaise en repensant aux laissés pour compte.

A votre avis, que pourrions nous faire pour chacun reparte pleinement satisfait ?

photo by: Jan Tik

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS