Au sommaire :
  1. Intraprendre dans le 2eme groupe de presse français.
  2. Observation et bon sens
  3. Valider l’intérêt du projet !
  4. Un esprit start-up
  5. Avoir le choix de la tapisserie

La création dune entreprise au sein dun groupe tel que Précom permet de planifier les étapes dans l’ordre et sous couvert de responsabilité interne. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un manque d’autonomie ou d’indépendance que d’être guidé sur les bonnes pratiques de création d’entreprise. Simplement, plutôt que d’obtenir des audits extérieurs par un organisme (Pôle Emploi, la CCI, l’APCE et consorts), ce sont les services transverses du groupe qui accompagnent les démarches administratives.

Intraprendre dans le 2eme groupe de presse français.

L’équipe Wedig pourrait le résumer ainsi, entreprendre en entreprise, c’est intraprendre. Nous avons pu bénéficier de l’expérience des services administratif et financier pour un business plan réaliste et prenant en compte les précédents lancements de structures. Au-delà des « papiers », le plaisir est dans la construction du projet et de transmettre aux directions l’orientation du marché sur le digital. C’était le moment où l’on ressentait l’opportunité  de créer et valider la vision du projet avec en toile de fond la nécessité pour le groupe de continuer à monter en expertise sur un média tel que le web.

Observation et bon sens

Entrepreneur reflexion startupL’élément déclencheur du projet a été le constat des parts de marché croissantes du digital dans les plans de communication sur le marché local. Il existe toujours un contretemps entre les tendances du national, ses nombreuses revues de presse relayant les investissements des acteurs nationaux et la vraie vie du marché local de la publicité. Précom est une régie en proximité des annonceurs locaux. Positionnés en 1ère ligne, il était évident de constater cette croissance du marché local de la publicité sur le média web. C’est donc en toute logique que la création d’une structure conseil s’envisage dans ces conditions avec pour cœur de mission le marketing digital. Le but est d’accompagner les entreprises sur des problématiques simplement exprimées de la manière suivante : comment faire venir plus de monde sur mon site ? Comment vendre plus en ligne ? Comment mettre en place des mécaniques web-to-store ?

Valider l’intérêt du projet !

Pour valider le projet, il y a une étude réalisée comme pour présenter son projet à un partenaire financier. Ça passe par une étude de la concurrence, quels acteurs sont présents sur le marché ? Comment se portent-t-ils ? Quels sont leurs forces et leurs faiblesses ? Quel est le modèle économique ? Quelle dynamique a le marché ciblé ? Sur quelles zones interviennent-ils ? Quel effectif ont-ils avec quelles expertises ? Autant de questions qui permettent de dresser un tableau du projet et d’avoir une idée de sa viabilité. Quel positionnement par rapport à une future concurrence et quel valeur ajoutée pouvons nous apporter ? Au-delà d’une preuve avancée d’un marché existant c’est aussi un oral de passage pour les porteurs du projet Cette présentation est enrichie d’études de cabinets comme une prévision d’une part de marché de minimum 25% des investissements publicitaires local attribués au web.

Un esprit start-up

Pour réussir son lancement et lancer l’élan de la structure, chaque membre doit incarner un esprit start-uper, même dans le 2ème groupe de presse en France. Une marque et une nouvelle structure se lancent par des convictions portées par les membres d’une équipe. Pour deux raisons il faut avoir une équipe avec la conviction et l’envie du projet : la première :  réussir sa prise sur le marché et respecter le business plan validé, la deuxième : exister dans un groupe aux 850 collaborateurs et multiples structures. Les moyens mis en place sont rarement « grand luxe », quelques espaces de bureau disponibles sur un site, quelques branchements internet et l’envie de réussir.  L’aventure commence peu importe les conditions et pour un jour se dire en équipe « tu te rappelles au départ des bureaux qu’on avait ? »

Avoir le choix de la tapisserie

Au-delà des indicateurs marchés et ces tableaux remplis de chiffres, l’équipe a pu réfléchir sur la totalité du projet et de son futur quotidien. C’est aussi une manière d’impliquer l’équipe que de créer soit même son logo, son nom, le positionnement et le site web. Il y eut beaucoup d’échanges, parfois sans production concrète mais qui font la richesse d’aujourd’hui car le ton, les mots et la philosophie sont accordés. Par exemple, un petit exercice qui nous a guider pour le marketing de l’agence : Comment présenter l’agence en 2 secondes, 2 min, 20 minutes ? Un exercice qui n’a l’air de rien mais qui permet de se créer l’identité, les visuels et les présentations avec notre patte.


VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS