Pourquoi les digital native sont ils addict aux nouvelles technologies ?
Au sommaire :
  1. Qui sont les Digital Natives ?
  2. Quelle relation entretiennent les Digital Natives avec leur PC ?
  3. Les Digital Natives, prescripteurs ?

Devenu un des cadeaux incontournables de Noël 2011 (+8% des ventes selon GfK), le PC est l’écran que les Français préfèrent, et notamment les Digital Natives (15-24 ans). Qu’ils soient lycéens, étudiants ou démarrant dans la vie active, les ¾ déclarent ne pas pouvoir se passer de leur PC, au point même, s’ils devaient ne garder qu’un seul écran, d’affirmer que ce serait celui-ci. L’ordinateur est devenu l’écran multifonctions par excellence, celui où l’on range ses documents, ses photos, sa musique, ses films… sa vie, il est l’écran pratique, mobile et donc accessible partout. Il est de plus en plus, l’écran de l’ouverture vers les autres avec les multiples opportunités de contact et de communication qu’il offre. Pour les jeunes, il est une occasion nouvelle d’affirmation de soi par l’accès facile et immédiat à un monde numérique virtuel. Il est enfin l’écran que l’on utilise à toute occasion, souvent seul mais parfois accompagné, dans sa chambre, son bureau et parfois même sa cuisine.
C’est pourquoi Microsoft a demandé à Médiamétrie d’étudier le comportement de cette cible sur PC et son profil.

Qui sont les Digital Natives ?

Nés entre 1985 et 1995, ils sont 8 millions de personnes en France (soit 10% de la population). L’étude dénombre 5,9 écrans en moyenne au sein du foyer d’un Digital Native. 87% ont un ordinateur portable dans leur foyer et 73% ont un PC fixe. 79% ont un téléphone mobile et 74% possèdent un smartphone. 92% des 15-24 ans déclarent le PC comme l’écran le plus indispensable devant le smartphone (81%) et la tablette (24%). Les femmes sont plus PC portable et moins PC fixe que les hommes. Les femmes aiment autant les ordinateurs portables (43%) que leur smartphone (43%). Le PC portable est vu comme un équipement fonctionnel (73%), offrant un accès à Internet plus rapide (69%) et à l’utilisation plus confortable (66%).

digital native

Les principaux usages du PC sont pour cette cible :

  • travailler (75% prennent des notes en cours, 62% font des recherches sur Internet, 59% utilisent un logiciel de traitement de texte et 52% utilisent un tableur),
  • s’informer (58% consultent un site d’actualités),
  • échanger (60% écrivent sur leur page perso ou leur blog, 58% envoient et reçoivent des emails, 55% échangent via une messagerie instantanée, téléphone en visiophonie et utilisent une plateforme de partage et de stockage),
  • se distraire (57% regardent de la vidéo sur Internet).
  • De ses usages se dégagent 8 profils-types de Digital Natives :
  • Les gamers : plus largement masculins, lycéens habitant chez leurs parents et âgés de 15 à 19 ans.
  • Les scolaires : plutôt des étudiantes de 20 à 24 ans vivant plus souvent dans des foyers de deux personnes.
  • Les fans d’info : catégorie majoritairement masculine, troisième sur l’effectif global.
  • Les blogueurs : catégorie totalement mixte. Plus jeunes, ils sont âgés de 15 à 19 ans, sont majoritairement lycéens (9 points d’écart) et vivent en famille.
  • Les social fans : mixte mais plus féminine, cette catégorie, deuxième par son effectif, est surtout constituée de lycéens.
  • Les shoppeurs : les shoppeurs sont essentiellement des shoppeuses de 20-24 ans, qui vivent à deux plutôt qu’en famille.
  • Les cloud users : plutôt 15-19 ans, ces early adopters du nuage sont les plus représentés au sein de l’échantillon. Ils sont majoritairement masculins, lycéens et vivent en famille.
  • Les vidéonautes : plutôt des garçons de 15 à 19 ans.

Quelle relation entretiennent les Digital Natives avec leur PC ?

Le PC portable est celui qui les accompagne en priorité dans tous les usages du quotidien et constitue leur fenêtre sur le monde : pour travailler, s’informer, échanger et se distraire. Seul le PC fixe rivalise avec lui pour les jeux vidéo, et le smartphone pour… la musique.

digital native

  • Les gamers : ils apprécient plus que la moyenne le PC fixe (bien que prioritairement sur PC portable) avec un usage donc plus sédentaire. Ils y sont plus attachés que la moyenne et sont attentifs à sa carte graphique, tout en étant les plus exigeants avec leur PC mais les moins regardants sur son prix… Leurs parents participent sans doute à une adoption supérieure de l’ultrabook sur cette cible avec 19% déjà. Les scolaires, cloud users, social fans et shoppeurs sont davantage en proportion versus l’ensemble à utiliser « le plus souvent » un ordinateur portable.
  • Les scolaires : majoritairement des femmes, elles utilisent leur PC, qui est de manière nette un PC portable ou un netbook sous Windows 7, pour prendre des notes pendant leurs cours, et utilisent les logiciels de bureautique (traitement de texte, tableur, logiciel de présentation). Cette population, satisfaite de son PC (à 93%) et appréciant son côté multifonctionnel, est plus sensible que la moyenne à son design, à ses accessoires et à sa marque.
  • Les fans d’info : cette catégorie utilise son PC pour consulter l’information, l’actualité, pour lire ou participer à un forum de discussion sur Internet. Les fans d’info sont plus attachés que la moyenne à leur PC (80,2%), pour qui la taille d’écran est importante.
  • Les blogueurs : ils utilisent leur PC pour écrire, consulter ou commenter un blog de manière très assidue (presque tous les jours à plusieurs fois par jour). Ils utilisent davantage un PC fixe que les autres profils et sont plus attachés à leur PC que la moyenne.
  • Les social fans : cette catégorie utilisent son PC pour des usages de communication, pour aller sur des sites communautaires ou sur les réseaux sociaux, pour envoyer ou recevoir des emails, pour communiquer avec d’autres internautes au moyen d’un message ou pour téléphoner en visiophonie via des logiciels comme Skype. Les social fans sont plus nombreux à choisir eux-mêmes leur PC, qui est plus que dans la moyenne un portable et dont ils ne peuvent se passer plus que la moyenne (80%).
  • Les shoppeurs : majoritairement des shoppeuses, elles utilisent leur PC pour acheter ou pour vendre des produits ou des services via Internet, de manière régulière, soit au moins 1 fois par mois. Les shoppeurs utilisent majoritairement un portable (74%) qui est leur écran préféré (45%) et font partie des early adopters de l’ultrabook (18%). Experts du shopping, la marque (89%) est logiquement un critère auquel ils sont plus attachés que la moyenne ainsi que le prix (81%).
  • Les cloud users : que ce soit pour consulter ou stocker des fichiers photo, vidéo ou pour travailler, ils utilisent davantage un PC portable que le reste des Digital Natives (74%) et sont plus nombreux que la moyenne à ne pas pouvoir s’en passer. Ils attachent de l’importance à la capacité de stockage (3ème critère de choix), et sont plus satisfaits du design et de l’apparence de leur PC (91%). Plus nombreux à utiliser Windows 7 (64%), ils sont aussi plus nombreux à avoir adopté l’ultrabook (18%).
  • Les vidéonautes : ils regardent de la vidéo sur Internet au moins une fois par jour. Ils utilisent un peu plus l’ordinateur fixe par rapport à l’échantillon. Ils sont plus attachés à la performance et sont attentifs au processeur (39%) ou à la mémoire vive (34%). Ils s’intéressent un peu moins aux performances de stockage (78%) ou d’autonomie (53%), ce qui va dans le sens d’une consommation connectée et plus sédentaire que la moyenne.

La génération des jeunes utilisateurs du numérique entretient avec son PC une relation qui va bien au-delà de la seule fonctionnalité. Certes l’ordinateur (portable) doit savoir tout faire, mais en plus, il se charge d’une dimension relationnelle, transitionnelle disent les psychologues. Le PC (portable) reste la machine préférée de cette génération, pour ses qualités de confort, de connectivité, même si l’ordinateur constitue une centralité d’un ensemble dont le téléphone sera le deuxième élément le plus présent.

Les Digital Natives, prescripteurs ?

Les Digital Natives sont des prescripteurs, et l’étude le confirme : les foyers dans lesquels les 15-24 ans sont présents sont suréquipés en écrans par rapport à la moyenne. C’est particulièrement cette génération qui pousse de nouveaux usages, notamment le fait d’utiliser le PC portable en coprésence avec des amis ou les autres membres de la famille, ou de l’utiliser en même temps que d’autres pratiques. La place nouvelle du PC portable se fait au détriment du PC fixe, qui subit directement la réorganisation de la place de chaque objet.
Les équipements continuent d’évoluer, et de manière extensive, puisque l’on trouve aujourd’hui entre 5 et 6 écrans par foyer chez les 15-24 ans. Dans ce nouvel environnement technique, l’étude montre que le PC, là encore, reste central. Cette position constitue un principe de réalité, et apparaît dans un contexte de fascination pour les nouveaux objets, tels les tablettes, les consoles de jeux, mais des objets qui restent soit marginaux dans les faits (tablettes), soit cantonnés à des activités spécifiques qui ne réduisent pas la place du PC portable. Ceci indique que le développement des équipements reste probablement fort, mais qu’il se présente vraisemblablement en conjonction et non en substitution par rapport à d’autres objets.

Le PC portable reste l’objet numérique le plus légitime pour la génération qui est, de surcroît, historiquement la plus investie et la plus compétente pour l’ensemble des activités liées au numérique. Voilà l’une des conclusions possibles de l’étude menée par Médiamétrie sur la place du PC dans les usages des 15-24 ans en France. La place centrale du PC portable dans une très écrasante majorité des usages du numérique pour cette génération, fait glisser le PC d’un imaginaire d’une culture geek – une activité isolée, voire désocialisée, centrée sur une compétence technique forte, avec les risques inhérents que l’on aborde parfois, vers un usage resocialisé, voire plus léger, de l’objet ordinateur.
L’étude Médiamétrie montre donc que l’on a sonné un peu trop vite le prétendu abandon d’usage du PC vers le mobile, puisque le PC portable reprend cette position dominante sur une grande majorité des activités et des profils d’usagers. Notons toutefois qu’un multi-équipement de PC à domicile ouvre à des usages variés. Notamment, le PC portable est plébiscité pour son confort d’usage, sa rapidité d’accès au Net et sa multifonctionnalité. On constate parallèlement le schéma inverse, celui du PC que l’on oriente sur des usages spécialisés (téléchargement, diffusion musicale…) et qui peuvent ainsi exister en tant qu’objet avec lequel on a moins d’interaction personnelle – comme le serait une radio par exemple.

Ce nouveau contexte d’utilisation prolonge à la fois les pratiques de multitâche que l’on connaît depuis quelques années déjà, mais aussi vient se compléter par des usages impliquant plusieurs machines, et plusieurs personnes. Sur ce point, la légitimité du PC est ancienne, car l’idée de multitâche en soi a été inventée par Windows, et a constitué rapidement un standard de fait qui ne s’est étendu aux systèmes d’exploitation mobiles que récemment.
L’étude apporte cette information sur la centralité du PC dans un contexte particulier qui a vu des prises de parole sur la place du smartphone comme accès principal à Internet, alors que ce dernier est davantage un objet qui complète le PC. La place symbolique des tablettes dans l’actualité a été importante, alors que l’étude montre que leur usage réel reste assez marginal sur ces publics. Ici, l’étude replace un principe de réalité.


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

32 commentaires

  1. Pingback: c3m

  2. Pingback: Yannick Jacquet

  3. Pingback: Lucie

  4. Pingback: c3m

  5. Pingback: c3m

  6. Pingback: Anne-Claire Lopez

  7. Pingback: Matthieu Thomas

  8. Pingback: Clélia Edouard

  9. Pingback: c3m

  10. Pingback: c3m

  11. Pingback: c3m

  12. Pingback: c3m

  13. Pingback: Brice Josselin

  14. Pingback: c3m

  15. Pingback: Yannick Jacquet

  16. Pingback: c3m

  17. Pingback: c3m

  18. Pingback: My Translation

  19. Pingback: c3m

  20. Pingback: Matthieu Thomas

  21. Pingback: Cosson

  22. Pingback: Ma Veille Web

  23. Pingback: Anton

  24. Pingback: Charles - PressMyWeb

  25. Pingback: Charles - PressMyWeb

  26. Pingback: marketingweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *