Au sommaire :
  1. Le coût d’acquisition client
  2. Mesurez le ROI des réseaux sociaux
  3. A. Les réseaux sociaux proposent leurs propres outils
  4. B. Les codes promotionnels
  5. C. Google Analytics réseaux sociaux
  6. L’astuce du call tracking
  7.  Les 4 indicateurs à suivre
  8. A. Les indicateurs relatifs aux visites
  9. B.Taux de rebond
  10. C.Temps moyen passé sur la page
  11. D. Nouvelles visites

« Je sais que la moitié de mes dépenses de publicité ne sert à rien. Le problème est que je ne sais pas de quelle moitié il s’agit » nous confessait John Wanamaker au début du siècle dernier. Nul doute que la plupart des entrepreneurs se reconnaissent dans cette situation. La problématique ici est de mesurer la performance des canaux de communication. Plusieurs indicateurs peuvent être utiles dans cette démarche.

Le coût d’acquisition client

Le Coût d’Acquisition Client est un indicateur quantitatif intéressant  pour mesurer la pertinence d’un canal de communication. Cette variable correspond correspond à l’ensemble des dépenses en marketing et communication nécessaires pour attirer un client. Dans une logique budgétaire, il est également utile pour définir le montant alloué à la communication de la société.

Supposons que Timothée possède une boutique de vente de vêtements en ligne. Trois médias sont utilisés pour effectuer la communication: Réseaux sociaux, Google Adwords et les partenariats. Au vu des investissements nécessaires, les coûts d’acquisitions respectifs des trois canaux sont : 35 €, 25€ et 40 €. Timothée envisage d’attirer 1 000 clients en un an. Un choix judicieux serait de miser sur Google Adwords, pour un montant de 25*1 000 = 25 000€.

Mesurez le ROI des réseaux sociaux

Il est impensable pour une entreprise de se passer des réseaux sociaux. Il est alors important d’en mesurer le retour sur investissement (ROI).Les réseaux sociaux proposent leurs propres outils.

A. Les réseaux sociaux proposent leurs propres outils

facebook-social-shopping-A l’instar de Facebook, les médias sociaux ont élaboré des outils d’analyses permettant de quantifier quelques indicateurs clés tels que : le nombre de personnes atteintes par une publication, le nombre de clics ou encore l’intensité des interactions (commentaires, j’aime etc.). Il s’avère alors plus facile de mesurer le trafic drainé par l’ensemble des réseaux sociaux. Toutefois, toutes les visites du monde ne valent rien s’il n’y a pas d’achat réalisé. L’enjeu est alors d’estimer le nombre d’acheteurs des réseaux sociaux.

B. Les codes promotionnels

Le tracking promotionnel mis en place par Facebook donne la possibilité de créer des codes promotionnels pour son site internet.

Exemple :

Supposons qu’un site Internet possède une page Facebook avec 4 000 « fans ». Le titulaire de la page a la possibilité de générer le code promotionnel « PourFansFacebook »,  offrant 5% de réduction pour un produit de 100€. Ce code est spécifiquement destiné aux abonnés de la page.

Si sur les 500 ventes, 50 ont été réalisées avec le code promo, nous pouvons établir que 10% des achats proviennent de Facebook.

 

En Avril 2015, la marque Adidas est parvenue à susciter près de 300 000 commandes en une nuit grâce à sa page Facebook. L’astuce était de proposer une offre promotionnelle assez  généreuse et percutante.

C. Google Analytics réseaux sociaux

Google Analytics est un outil indispensable pour mesurer l’impact des réseaux sociaux dans la génération du trafic. Cet outil permet entre autre de décomposer le nombre de visiteurs selon de leur provenance. Ainsi, il est possible de déterminer le poids de Facebook, LinkedIn ou Adwords dans le volume total des visites.

L’astuce du call tracking

Le taux de pénétration de la téléphonie en France est supérieur à 100%. Il est alors intéressant d’intégrer le téléphone pour quantifier l’efficacité d’une stratégie de communication. C’est là tout l’objectif du call-tracking.

Un exemple pour expliciter le fonctionnement du call tracking.

Imaginons, Philippe est un web entrepreneur qui propose des coachings fitness sur Internet et commercialise également des programmes d’entrainement et formations. Pour gagner en visibilité, il affiche un numéro virtuel sur chaque support de communication dans lesquels elle souhaite apparaître (réseaux sociaux, magazines etc.). Pour chaque canal, le numéro est unique.

Par conséquent, au vu numéro affiché, Philippe est capable de déterminer quel canal a été à l’origine de l’appel. L’objectif est de pointer les supports de communication les plus impactant.

Ce service à un coût fixe et les appels sont redirigés vers le téléphone fixe (réel) de l’entreprise.

 Les 4 indicateurs à suivre

Google Analytics est un outil performant donnant la possibilité de suivre plusieurs ratios et indicateurs pertinents. Ce sont des variables qu’il est nécessaire de présenter  dans son business plan pour site e-commerce.

A. Les indicateurs relatifs aux visites

  • Visiteurs uniques : il correspond au volume total de visiteurs du site sur une période établie (habituellement mensuelle). Un visiteur revenant plusieurs fois ne sera comptabilisée qu’une seule fois.
  • Pages par visite: pour chaque visite, cette donnée indique le nombre de pages consultées. Par exemple, si un visiteur atterri sur un article et clic sur un lien vers un autre article, il aura consulté deux pages lors de cette visite.

B.Taux de rebond

Lorsqu’une personne arrive sur un site web et le quitte sans interagir ou consulter une autre page, l’algorithme de Google le comptabilise comme un rebond. Ce ratio quantifie donc la proportion des visiteurs qui quittent le site sans réaliser aucune interaction. Ainsi, plus un internaute est incité à cliquer sur un call to action ou consulter un autre article, mieux c’est.

C.Temps moyen passé sur la page

Le temps passé sur une page ou sur un site est calculé à partir de l’horodatage de deux pages. Par exemple, si je me dirige vers la page 1 à 15h et que je suis sur la page 2 à 15h05, le temps passé sur la page 1 sera de 5 minutes. Le temps moyen passé sur une page est calculé par Google Analytics à partir du temps passé sur une page pendant une période donnée divisé par le nombre de visites sur la page considérée. Si la page n’a été consultée qu’une seule fois au cours de la présence sur le site, ce temps n’est pas pris en compte par Google Analytics.

D. Nouvelles visites

L’indicateur nouvelles visites renseignent le pourcentage de nouveaux visiteurs, c’est-à-dire d’internaute qui visite une page web pour la première fois.

 

Mesurer la rentabilité de la communication d’un site internet, 5.0 out of 5 based on 1 rating

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS