#Tendance : la digitalisation du marché de l’énergie
Alors que la navigation mobile supplante désormais la navigation desktop, on note que les applications pour mobiles et tablettes sont de plus en plus plébiscitées par les Français. Cela n’a pas échappé aux principaux acteurs du marché de l’énergie, qui ont depuis quelques années déjà lancé leurs apps pour leurs clients, mais aussi de nouveaux outils pour les consommateurs et des technologies d’informations pour les professionnels du secteur.

pylone-elec-selectra
Le développement des smart grids et des compteurs intelligents
Les smart grids correspondent aux réseaux électriques dits intelligents, par l’intégration de capteurs et de systèmes informatiques sur toute la chaîne de valeur de l’énergie. L’analyse des données ainsi collectées permet ensuite d’optimiser la production, l’acheminement et la consommation de l’énergie ; et in fine d’améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble du réseau.
C’est dans ce sens que les compteurs communicants sont déployés un peu partout en Europe, à l’instar des compteurs Linky d’Enedis en France. Les clients disposeront d’informations pour mieux gérer leurs consommations ; et les fournisseurs, distributeurs, transporteurs et producteurs traitent ces métadonnées pour proposer de meilleurs services pour ajuster au mieux l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité. De même, les compteurs Gazpar vont être installés dans les 11 millions de foyers disposant de gaz naturel à l’horizon 2022.
La digitalisation : l’une des priorités d’Engie
Engie (anciennement GDF-Suez) a entamé deux vastes chantiers : la transition énergétique et la digitalisation. A ce titre, le groupe souhaite investir 1,5 milliard d’euros dans sa transformation digitale d’ici à 2019 et ambitionne dans le même temps de renouveler son modèle de commercialisation et de créer de nouveaux services digitaux. A titre d’exemples donnés par l’entreprise, il pourrait s’agir « d’explorer les services autour du véhicule électrique autonome, d’inventer de nouvelles applications dans le domaine des objets connectés domestiques, ou encore d’accompagner (les clients d’Engie) dans leurs projets liés à la transition énergétique ».
A l’heure actuelle, Engie a développé une dizaine d’applications, dont notamment :
– une application pour les particuliers et une autre pour les professionnels permettant de suivre sa consommation, gérer ses factures, effectuer son auto-relevé, etc ;
– une application pour simplifier son déménagement et le “transfert” de ses contrats d’énergie ;
– une application de recrutement et de gestion des carrières ;
– une pour les investisseurs et une autre pour ses actionnaires ;
– d’autres spécifiques à certaines de ses offres ;
– d’autres encore concernant ses autres branches (Cofely, Home Services, etc) ;
– et enfin des applications pour ses clients dans certains pays où le groupe est présent.
EDF ou une digitalisation en douceur
Le fournisseur historique d’électricité n’est plus connu pour son esprit innovant, mais plutôt sur la capitalisation de ses acquis. EDF a pour l’instant misé sur trois applications, qui sont d’ailleurs globalement très appréciées par leurs utilisateurs :
– L’application EDF & Moi est destinée aux particuliers, qui peuvent voir leurs consommations, trouver des conseils, retrouver leurs factures, en payer de nouvelles, effectuer la relève de leur compteur, gérer leur déménagement ou encore trouver des informations pour les clients EJP et Tempo ;
– L’application réservée aux professionnels affiche à peu de choses près les mêmes caractéristiques ;
– Enfin l’appli EDF Recrute permet à chacun de postuler chez eux.
Direct Energie, le jeune poursuivant

Principal fournisseur alternatif d’énergie de France avec l’intention de dépasser les 2 millions de clients d’ici la fin de l’année 2016, Direct Energie a lui aussi lancé son application. Celle-ci est destinée à ses clients particuliers et n’a rien à envier aux applications similaires d’EDF et Engie. Néanmoins, elle n’a subi aucune mise à jour depuis le mois de juillet 2014 et un rafraîchissement sera souhaitable.

L’essor des objets connectés
Les trois principaux fournisseurs d’énergie ont décidé de se lancer sur le marché – en pleine expansion – des objets connectés, qui fait figure de vrai relais de croissance. Avec le déploiement des compteurs communicants, les énergéticiens profitent en effet de la démocratisation des objets connectés. Tous proposent déjà le thermostat connecté, permettant de contrôler à distance ses radiateurs afin de réguler la température de son logement à tout moment depuis son mobile ou tablette. Viennent ensuite, entre autres, les détecteurs de présence et de fumée, ainsi que les prises électriques intelligentes, contrôlables à distance.
L’app d’ENEDIS en cas de coupure de courant
Si votre logement est affecté par une coupure de courant, il faut contacter ENEDIS et non pas son fournisseur. Mais comment joindre le gestionnaire du réseau si votre téléphone fixe est inutilisable et que tous les opérateurs d’Enedis sont déjà en ligne ? Et bien il est possible de télécharger l’application ENEDIS à mes côtés. Elle permet notamment de déterminer la cause de la panne et éventuellement les démarches pour trouver une solution au plus vite et se faire dépanner.
L’app éco2mix pour suivre les flux d’électricité par région16232078424_bd07d8a7ab_t
Pour les férus du marché de l’énergie, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité RTE a créé une application recensant des milliers de données, actualisées jusqu’à quatre fois par heure. Ainsi, il est possible de mesurer la consommation d’électricité en France pour le jour en cours et la production par filière, avec notamment des données régionales de productions solaire et éolienne. On peut aussi visualiser les échanges interrégionaux d’énergie, mais aussi avec nos 6 pays frontaliers métropolitains. Notons enfin parmi toutes les données et analyses offertes par cette application l’évaluation des émissions de dioxyde ce carbone générées par la production d’électricité dans l’Hexagone.
Comme tous les secteurs d’activité, qu’ils soient industriels, de transport ou financiers, le marché de l’énergie se tourne de plus en plus vers le digital. Apprécié des consommateurs qui ont accès à plus d’informations et de services, comme des professionnels dont le traitement des données est devenu un enjeu capital ; c’est tout naturellement que les technologies digitales trouvent leur place dans le marché de l’énergie.

 

Selectra informe au quotidien les consommateurs sur le marché de l’énergie. Il compare également de façon exhaustive tous les fournisseurs d’électricité et de gaz pour aider les Français à réaliser des économies pérennes sur leurs factures.


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *