Comment entreprendre sur le web et prendre son indépendance ?
Au sommaire :
  1. Le business model sans date de péremption
  2. Identifier des besoins profonds et problèmes sensibles
  3. Du business en ligne à l’expatriation


Devenir entrepreneur est depuis quelques années le métier que tout le monde veut avoir, on a tous été inspirés par ces YouTubeurs sur Internet qui nous présentent une vie de rêve à l’autre bout du monde. La majorité d’entre eux pratiquent le métier de vendre des formations pour vous apprendre à devenir riche, ils n’ont qu’à polir un peu leur image pour susciter votre intérêt et vous demander de suivre leurs programmes de formation à plusieurs centaines d’euros.

Certains sont même plus sournois et n’hésitent pas à vous vendre des méthodes qu’ils n’utilisent plus eux-mêmes, car ces dernières sont obsolètes. Ça a été le cas du dropshipping, où en quelques années, des dizaines et des dizaines de formateurs se sont lancés sur le marché francophone pour enseigner à devenir riche en vendant des gadgets fabriqués en Chine. La majorité d’entre eux a soit surfé la vague, soit réalisé quelques centaines d’euros de vente, mais quand ils ont fait leurs calculs de rentabilité (TVA, publicité, coût du produit, frais d’envois depuis la Chine, impôts, etc.) au bout du compte, il ne leur restait plus grand-chose, c’est pourquoi vendre la méthode est devenu plus lucratif.

Le business model sans date de péremption

Il est facile d’être attiré par ce qui brille : les américains appellent ça le syndrome du ‘Shiny Object’. On est séduit par des promesses pompeuses, des objectifs faciles à atteindre et des gains garantis. Forcément, on va essayer de vous vendre la dernière méthode à la mode, le dernier truc de magie pour gagner de l’argent ou la dernière stratégie sortie de nulle part et qui sont tous censés vous enrichir.

Néanmoins si on se pose les bonnes questions, on a tous (oui vous aussi, lecteurs de Pressmyweb) des opportunités en or autour de nous que l’on a souvent même pas cherché à exploiter. On connaît tous des entreprises, des consultants, des porteurs de projets proposant de supers produits ou services et qui pourtant n’arrivent pas à trouver de clients. Soit l’offre est mal définie, soit le prix est trop cher, soit le positionnement mérite d’être travaillé ou soit encore la personne n’est juste pas assez visible et n’utilise pas le levier internet de la bonne manière.

Ce concept fait l’objet de cette vidéo (en anglais mais avec les sous titres en français) dans laquelle Guillaume Rondan partage certains chiffres de son business sur Internet qui lui permet de vivre du web et de s’expatrier en Asie depuis plus de trois ans.

Le business model en quoi je crois tant et qui m’a permis de gagner mon indépendance, de devenir mon propre patron et même de rendre ce système suffisamment souple pour que je puisse m’expatrier en Asie du Sud Est, c’est l’affiliation. Le but ? Apporter des clients à des entreprises et être commissionné pour le faire. Vous travaillez « gratuitement » pendant plusieurs semaines, vous placez vos pions, puis si vous y arrivez, vous toucherez des commissions d’affiliation à vie. Bien sûr, je résume ça en une phrase, mais ce n’est pas facile, ça requiert de se former et surtout de passer à l’action, prendre des risques pour obtenir des résultats qui ne sont jamais garantis.

Identifier des besoins profonds et problèmes sensibles

Les thématiques les plus connues et prisées par les entrepreneurs en ligne sont : les finances personnelles, la santé, les relations de couple. Tout le monde veut avoir du succès, gagner plein d’argent, être en super forme et enfin avoir un partenaire attractif. En s’appuyant sur ce genre de sujets, il est relativement facile de taper là où les prospects sont sensibles. Être capable de parler et de décrire les problèmes que nos prospects rencontrent est la clef de la vente ; plus on parvient à rentrer dans leur tête et savoir ce qui les bloque, plus on pourra s’adresser à eux, utiliser le copywriting et le storytelling pour les amener à nous faire confiance et s’intéresser à notre produit ou service.

Plus l’avatar et le client type connaît de problèmes ou de frustrations, plus on peut y apposer des rêves, des souhaits profonds, et plus on sera à même de lui faire visualiser le chemin qu’il lui reste à parcourir pour obtenir la position qu’il souhaite. Dans cet art qui consiste à visualiser l’avant/après et les manières d’atteindre son but, le rôle du marketeur est de susciter la curiosité pour que le client prête attention au produit ou service.

Comment entreprendre sur internet et créer des projets web

Une idée de projet : aider les expatriés à partir s’installer en Asie : trouver du travail, se loger, investir … plus les problèmes sont présents et plus trouverez des clients pour se faire accompagner

Vous l’avez donc compris : se former à la vente, au marketing, à la persuasion ainsi qu’être capable de s’adapter rapidement sont des aspects essentiels pour réussir et persister dans le business online.

Du business en ligne à l’expatriation

Entreprendre est une chose formidable, ce n’est pas chose facile ou immédiate, mais les efforts en valent souvent la chandelle. Une majorité d’entrepreneurs sur Internet choisissent le voyage ou l’expatriation afin de répondre à leurs besoins d’évasion et pour se sentir pleinement libres. Lorsqu’on commence à pouvoir générer un revenu complémentaire qui devient années après années plus élevé qu’un simple salaire d’employé, on se trouve face à un choix : rester en France ou bien profiter de cette liberté pour aller habiter dans un pays qui nous attire. Chaque personne se fera sa propre opinion sur la question : il y a des avantages et inconvénients à ces deux possibilités.

S'expatrier au Vietnam à Ho Chi Minh Ville pour entreprendre

S’expatrier au Vietnam à Ho Chi Minh Ville : excellente destination pour entrepreneurs

S’expatrier permet de se sentir tous les jours un peu comme en vacances, dans un pays qui a toujours intrigué. La qualité de vie, la facilité à monter une entreprise, le dynamisme de l’économie, l’esprit entrepreneurial profondément ancré dans la société sont les principales raisons qui attirent les jeunes entrepreneurs à s’expatrier, par exemple, au Vietnam, en Thaïlande, ou aux Philippines … Autant de pays de cette région du monde qui comptent beaucoup de nouveaux expatriés chaque année : des personnes qui possèdent souvent un « business portable » et qui font le choix de vivre en Asie. Le Vietnam, la 2ème destination la plus appréciée des expatriés selon l’étude annuelle Expat Insider d’Internations présente, à mon avis, tous les atouts pour un entrepreneur dans l’âme qui rêve d’aventure et de liberté.

L’expatriation ou la création d’entreprise au Vietnam vous tente ? Découvrez le site Movetoasia.com pour en apprendre plus et vous faire accompagner dans votre projet entrepreneurial.




 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *