Do you know the Leap ? Ce bus 2.0 est la toute dernière révolution née à San Francisco, la Mecque des nouvelles technologies. Alors que la RATP annonce aux parisiens pour 2017 la couverture wi-fi de l’ensemble du réseau de métro, les américains veulent eux rendre le trajet en transport en commun encore plus prolifique : adieu Candycrush et autres solitaires ! Les voyageurs -et leurs ordinateurs- peuvent tranquillement s’installer à la table de travail du bus connecté en wi-fi et boire un café en préparant leurs dossiers professionnels. Car il faut bien remplir tous les moments de latence de la journée et le temps de transport en est un.

byodMobilité d’aujourd’hui…

Aujourd’hui, un élément capital pour les entreprises entre en jeu lorsque l’on traite de mobilité : la question des nouvelles technologies informatiques. Ce phénomène se cache derrière un acronyme anglo-saxon: Le BYOD ou Bring Your Own Device (littéralement, ‘Apportez votre appareil personnel’). Concrètement, il s’agit de l’utilisation pour des motifs professionnels de terminaux mobiles personnels.

Selon une étude (MARKESS International, 2013), 71 % des employés admettent utiliser des dispositifs personnels dans un but professionnel. Les motivations des salariés sont nombreuses : c’est eux qui ont choisi les terminaux en question, ils savent donc les maîtriser.

 

Grâce aux nouveaux modèles d’ordinateurs ultra slim et légers, tablettes et smartphones, il est aujourd’hui possible de travailler en dehors du bureau, pendant les déplacements : en attendant un train ou en restant au chevet de son enfant qui a une mauvaise grippe. Donner la possibilité aux salariés d’utiliser leur propre matériel c’est aussi leur laisser une part de responsabilité en plus. Surtout on comprend que le BYOD a un impact direct sur la productivité, ou du moins qu’il dispose de tout le potentiel pour qu’il en soit ainsi : à condition qu’il soit pratiqué en toute sécurité.

 

… Tranquillité de demain !

Pour l’entreprise, cette tendance ne va pas sans son lot de préoccupations. Dernièrement, beaucoup ont subi une perte de données sensibles suite à des violations de leurs systèmes informatiques. La confiance est de mise et les chartes informatiques en jettent les bases, mais dans les faits, elles se révèlent souvent insuffisantes. Les résolutions de professionnels comme celle de Dell donnent la possibilité aux employés de travailler d’où ils veulent et d’avoir accès à toutes les données dont ils ont besoin.

Grâce à ces politiques de régulation du BYOD, beaucoup de groupes ont obtenu une plus forte implication des salariés, avec une augmentation conséquente de la productivité et une réduction des frais d’achat de matériel informatique. Ignorer les opportunités offertes par l’utilisation de ces appareils mobiles, c’est se mettre en position de retard compétitif. Une lacune qu’il faudra payer en matière de dynamisme, d’efficacité et de coût.

Les entreprises doivent s’inscrire dans une stratégie de mobilité basée sur une infrastructure hautement sécurisée et sur une politique claire et efficace, mise-en-œuvre de façon cohérente. Les CIO (ou DSI) sont avertis.

By Giorgio Montersino


VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Pin It
 

ABONNEZ-VOUS