Comment utiliser l’application mobile stopCovid ? #Covid-19
Au sommaire :
  1. A quoi sert l'application mobile StopCovid ?
  2. Comment fonctionne-t-elle ?
  3. Utilisation de vos données
  4. En exclusivité, les captures d'écran de l'application StopCovid
  5. Mobilisation des expertises françaises
  6. Super idée mais…


Alors que l’épidémie semble diminuée, le gouvernement continue à prendre des mesures pour protéger les français. Tout d’abord, pas de relâchement dans les gestes barrières qui sont indispensables : pas d’embrassades, bien se laver les mains et rester bien distant des autres personnes. A partir du 2 juin, le gouvernement nous suggère d’installer une application mobile nommé StopCovid.

Inutile de la rechercher dès à présent, elle n’est pas encore disponible. La date de disponibilité de l’application devrait être le mardi 2 juin. L’application sera disponible sur Android et iOs.

A quoi sert l’application mobile StopCovid ?

Cette application a pour but de vous protéger et de protéger les autres en signalant si vous avez été proche d’une personne porteur du coronavirus.

Ainsi, si vous avez croisé une personne au cours de ces derniers jours qui était porteur du virus, vous recevrez une alerte : dès que cette personne aura effectué le test Covid-19 et qu’il est positif, un QR-code devra être scanné via son smartphone et la personne partagera ce code sur l’application mobile. Automatiquement, toutes les personnes qui ont été en contact avec elle ou l’ont rencontré seront avertis.

Cette application permet de retrouver très facilement le chemin emprunté par la personne diagnostiqué positive au Covid-19 et éviter la propagation au plus tôt.

Si vous recevez une notification vous alertant que vous avez rencontré une personne porteur du virus, il est très fortement conseillé de rester chez soit isolé pour éviter tout risque de propagation et de faire rapidement le test du Covid-19, en passant par une téléconsultation de votre médecin traitant pour avoir une ordonnance.

Comment fonctionne-t-elle ?

StopCovid est une application de « contact tracing » qui s’inscrit dans le plan global de déconfinement du Gouvernement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.

L’application va enregistrer tous les contacts (qui ont également installés et activés cette application) que vous croiserez à moins de 1 mètre pendant au moins 15 minutes. Elle s’appuie sur le Bluetooth afin de pouvoir identifier les autres personnes que vous croisez. Le mode Bluetooth est déjà utilisé souvent pour vos casques sans fils, montres connectées..

Pour l’alerte, dès qu’une personne est porteur du coronavirus, il doit flasher un QR-code pour le diffuser sur l’application. Dès lors le système récupère l’ensemble des contacts enregistrés sur une période de 14 jours. Une notification génériques est envoyée aux personnes qui l’a croisé. Les personnes seront invités à s’isoler et à se faire tester rapidement.

Utilisation de vos données

Le gouvernement s’engage à ce que les données collectées par l’application soient anonymes et utilisées uniquement dans le cadre du covid-19. Pour ce faire, chaque application installée génère un identifiant aléatoire anonyme et non nominatif.

L’application utilise le mode Bluetooth et non la géolocalisation.

Les contacts rencontrés sont transmis à un serveur sécurisé dès qu’une connexion internet est disponible.

En exclusivité, les captures d’écran de l’application StopCovid

Mobilisation des expertises françaises

Le gouvernement français a mobilisé des belles entreprises françaises pour le développement de StopCovid. Un beau travail collectif qui a mobilisé : Inria, ANSSI, Santé Publique France, Capgemini, Dassault Systèmes, Inserm, Lunabee Studio, Orange, Withings.
Chaque entreprise avait leur rôle : cybersécurité, développement, objets connectés…

Super idée mais…

L’idée de cette application est plutôt très bonne mais il y a beaucoup d’éléments qui peuvent faire douter sur son efficacité :

  • 23% des français ne sont pas équipés d’un smartphone
  • Pour que cette application soit fiable, il va falloir que de nombreux citoyens l’installent (cette application n’est pas obligatoire). Mais en plus de l’installation, l’application devra être ouverte et le mode bluetooth activé. Sinon, elle est inutile.
  • c’est la personne infectée au covid-19 qui devra partager sur son application le QR-Code : encore une fois, pas d’obligation.
  • Le contact est enregistré seulement si vous êtes à moins de 1 mètre pendant au moins 15 minutes. Seulement apparemment, il suffit d’un postillon pour que la contamination se fasse. Pourquoi au moins 15 minutes dans ces cas là ?
  • Enfin, il est dommage que cette application arrive aussi tardivement ! Ce n’est pas son développement qui a duré, mais encore une fois ce sont les joies de la France avec ses longues procédures/autorisations…M. Macron avait parlé de cette application le 13 avril lors de son allocution télévisée. La CNIL a donné son accord au déploiement seulement le 24 mai et l’assemblée nationale le 27 mai. Beaucoup de temps perdu !

Si tout le monde “joue” le jeu en utilisant correctement cette application, elle aura vraiment une valeur ajoutée dans la limitation de la propagation du virus.

Pour conclure, même s’il y a peu de chance que cette application soit installée et utilisée par tous les citoyens, mieux vaut se donner le plus de chances possibles et éviter encore plus de décès. J’invite ainsi tous nos lecteurs à l’utiliser.
J’ai perdu mon parrain le mois dernier de ce virus, évitons tous de perdre des proches. RIP Pascal.


 
 

1 commentaire

Répondre à ANNIE MERCIER Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *