La pertinence, l’essence du #SEO ?
Au sommaire :
  1. Pas de chiffres pour la pertinence
  2. Les non-actions du SEO pertinent

Actuellement webmaster d’une boutique en ligne, j&#8217tais encore totalement ignorant en matière de SEO il y a encore deux ans. Autodidacte comme la plupart, j’ai appris par les blogs, livres, forums et formation en ligne. J’ai fait des erreurs qui m’ont permis de me remettre en question et j’ai eu quelques résultats qui m’ont amené à voir le SEO sous l’angle de la pertinence des liens plutôt que sous l’angle des chiffres, Page Authority et linkjuice.
Je ne connaît pas la vérité, c’est juste ma vision qui est ouverte aux remarques, critiques et questions.

Pas de chiffres pour la pertinence

Référencement de ses articlesJ’ai commencé le SEO en apprenant sur le web et j’attachais alors beaucoup d’importance au nombre de liens, au Page Authority (MOZ bar) de la page du lien et au Domaine Authority du site afin de récupérer un maximum de “linkjuice” via les liens que j’arrivais à obtenir. Je faisais le suivi journalier (et oui, maintenant je sais que cela n’est qu’une perte de temps) de mes positionnements dans google et passais pas mal de temps à découvrir de nouveaux outils pour le SEO, jusqu’à constater que l’on peut passer plus de temps sur les outils que sur son coeur de métier : rendre son propre site intéressant, attractif et accessible aux internautes pour leur donner envie de revenir et d’y être actif.

Une pénalité google fin Avril 2012 me fit constater que mon travail n’allait pas dans la bonne direction. De plus, ayant beaucoup travaillé au référencement d’une page en particulier de mon site (supprimée depuis) j’ai constaté que je pouvais faire augmenter le Page Authority de cette dernière sans pour autant améliorer efficacement son positionnement ni sa fréquentation. Mon constat maintenant, est que je gagnais du linkjuice non pertinent pour cette page.

J’ai alors suivi une formation SEO en ligne avec des Américains, qui me permis de comprendre ce qu’était un lien de qualité pertinent pour mon site. Un lien de qualité est souvent évalué en terme de linkjuice, or s’il n’est pas pertinent pour mon site, ce linkjuice ne servira pas. Un lien pertinent est un lien qui servira au lecteur pour obtenir un complément d’informations utiles qui l’intéressera. L’avantage de ce type de lien (qui peut être sur un petit site) c’est que google est obligé d’en tenir compte.
En effet, si le lien est utile à l’internaute, il le suivra. Or l’utilisateur du web est la référence de Google.
Par conséquent, je ne vois dorénavant plus les liens comme un moyen de gagner des points qui me permettront de gagner des places dans les SERP mais comme un moyen humain d’échange d’information sur une thématique donnée. Google passe en second plan, il ne fait que suivre des comportements qui sont humains.
Comme annoncé, pas de chiffres à montrer pour cette vision du SEO, seulement le résultat de mon travail en vous présentant l’évolution de mon trafic sur 14 mois, de janvier 2013 à février 2014 :

pertinence seo evolution
L’avantage de cette vision du SEO est que je ne passe plus de temps sur les outils d’analyse. Je consacre mon temps à créer du contenu utile (via le blog de ma boutique) aux clients et à créer des liens pertinents à mon rythme. Comme il est possible de le voir, le travail paye en terme de fréquentation et m’a notamment permis de sortir de la pénalité m’ayant frappé en 2012.

Les non-actions du SEO pertinent

La modification de ma méthode de travail m’a surtout amené à ne plus faire certaines choses pour créer des liens:

  • plus de liens depuis des commentaires de blog
  • quasiment plus de Communiqués de Presse ou alors spécifiques à mon secteur d’activité
  • plus de liens depuis des forums ou alors forums professionnels du secteur avec des vrais questions (je n’en fréquente que deux :))
  • plus d’inscription aux annuaires
  • pas de link-wheel
  • pas de social : twitter et autres… juste une page facebook et mon profil G+1 car cela est pratique. Sur twitter je vois surtout des journalistes et experts SEO ou Social Media mais n’y ai jamais vu un client.

A contrario, j’ai orienté mon travail afin de me rapprocher d’autres personnes du même secteur d’activité n’étant pas sur le même créneau commercial. En présentant leur activité à mes visiteurs je leur rends service (aux visiteurs et au partenaire) et mes partenaires en échange font de même.
J’ai aussi eu l’occasion d’orienter des clients vers d’autres e-commercants afin qu’ils y trouvent ce qu’ils cherchaient, c’est une occasion en or et justifiée de demander à établir un partenariat.
L’interview de professionnels du secteur dont le travail est remarquable est aussi un bon moyen de créer du contenu de qualité pour tous :  le partenaire, les visiteurs et son propre site.
En proposant de nouveaux services personnalisés comme celui-ci à mes visiteurs, j’ai été amené à proposer des partenariats avec d’autres artisans ayant des compétences me manquant pour répondre aux besoins de mes clients. Cela me permet de répondre à des demandes spécifiques des internautes tout en fournissant du travail de temps en temps à d’autres artisans, c’est un partenariat réel qui peut très facilement se muter en échange de lien ou d’articles.

Je serais content de savoir ce que vous pensez de cette vision, de lire vos commentaires et de prendre en compte vos éventuelles critiques.

Nicolas est webmaster de l’E-bijouterie Vivalatina  qu’il gère depuis le Mexique. Il se consacre au SEO et marketing en ligne depuis l’été 2012 et projette de nouveaux projets web pour l’avenir.


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *