Fin de l’achat groupé, chacun achète son produit !

Vous le savez depuis quelques temps une nouvelle mode, un nouveau modèle économique est arrivé en France sous l’impulsion du leader groupon : l’achat groupé.
En 2 mots, un jour une (maintenant plusieurs pour rentabiliser encore plus) offre, 24h pour l’acheter, entre 90% et 50%  de réduction. Ils jouent sur la corde du stress-marketing et de la grosse réduction. Cela a donné que cette petite startup est devenue l’entreprise ayant la plus grosse croissance au monde, et ce devant Google !

Achats groupés - Groupon - Facebook - Google

Achats groupés – Groupon – Facebook – Google

Mais, car c’était trop beau pour durer, des commerçants ont commencé à se plaindre des pratiques commerciales, les clients se sont plaints de ne pouvoir prendre rendez-vous pour utiliser leur bon, et pour finir Groupon semble avoir des problèmes de trésorerie et ainsi être en difficulté financière. Ceci lié à ses dépenses marketing et ce avant son entrée prochaine en bourse. Depuis sa création, il y a deux ans, la société aurait perdu 625 millions de dollars. Sur le total de 1,1 milliard de dollars de financements privés reçus depuis mars 2010, seuls 151,4 millions auraient servi au capital de l’entreprise.
le pdg de Groupon, Andrew Mason, a réfuté ces soupçons de difficultés : « Nous générons de l’argent, nous n’en perdons pas – nous avons généré 25 millions de dollars sur le seul dernier trimestre qui s’ajoutent aux 200 millions que nous avions auparavant. En d’autres termes, nous faisons exactement le contraire de manquer d’argent. »

Le rapport, qui prétend que Groupon pourrait être insolvable dans six mois, pointe également l’univers concurrentiel dans lequel évolue Groupon, qui doit désormais composer avec LivingSocial, Amazon.com et DealMap, récemment racheté par Google.

De nombreux sites se sont lancés un peu partout dans le monde, jusqu’à ce que les 2 géants Facebook et Google ne s’intéressent au phénomène.
Mais après avoir testé le modèle Facebook annonce la fin de ce service.

Lancé en avril dans cinq villes américaines, Facebook Deals s’arrête, laissant le champ libre à Groupon et LivingSocial (N°2 aux US).
“Nous pensons qu’il y a un grand potentiel dans les réseaux sociaux pour amener les gens chez les commerçants locaux, a indiqué le groupe dans un communiqué. Nous avons beaucoup appris de notre essai et nous allons continuer à étudier comment servir aux mieux les entreprises locales.”
Expérimenté à Atlanta, Austin, Dallas, San Diego et San Francisco, le service avait pour principe d’accorder des promotions lorsque plusieurs internautes (“amis”) en faisaient la demande.

Le salut de ce modèle et de ces entreprises viendra surement de la fidélisation. Une difficulté qu’ils n’ont pas encore résolu. Mais n’est-ce pas le plus difficile de fidéliser un client ?

 Restez connectésuivez nous et devenez Fan sur Facebook :  twitter icone 5811 128 Social CRM Lancement dAdobe Social Analytics    feed rss icone 7597 32 Social CRM Lancement dAdobe Social Analytics    facebook icone 5610 32 Social CRM Lancement dAdobe Social Analytics

Fin de l’achat groupé, chacun achète son produit !
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *