Le marché chinois : l’avenir du e-commerce mondial
Au sommaire :
  1. Le phénomène des marketplaces en Chine
  2. Un monde où le numérique est omniprésent
  3. Des plateformes locales incontournables
  4. Baidu pour se faire connaître
  5. Aidez-vous des leaders d'opinion

Le marché chinois est le plus gros marché mondial en volume d’échanges. Il domine depuis quelques années déjà le e-commerce mondial avec un chiffre d’affaires supérieur à 700 milliards d’euros. La croissance n’est pas encore à son apogée et les décennies à venir risquent d’amplifier davantage encore ce phénomène. Les habitudes de consommation changent, les Chinois sont plus enclins à accepter les produits étrangers.

Cette ouverture sur le monde et cette demande croissante envers les produits transfrontaliers sont de véritables opportunités pour les entreprises occidentales. Ainsi, chaque année, ce sont des centaines, voire des milliers de marques étrangères, qui tentent de pénétrer le marché asiatique. Sur ce point, on constate que ce marché a des codes bien spécifiques auxquels il faut répondre, au risque d’échouer à coup sûr. Voyons ensemble ces caractéristiques.

Le phénomène des marketplaces en Chine

Contrairement aux pays occidentaux, les Chinois se connectent principalement aux marketplaces pour faire leurs achats en ligne. Pour cela, il existe une multitude de places de marché sur lesquelles vous pouvez promouvoir vos produits. Ainsi, si vous êtes dans un secteur niché, s’inscrire sur des plateformes moins fréquentées, mais qui offrent un meilleur ciblage aura évidemment plus d’impact sur vos ventes : par exemple, Hupu, Mad Hatter, Little Red Book ou Taobao Global.

En revanche, pour les grandes sociétés avec des budgets conséquents, les plus grosses marketplace Chine que sont Tmall Global (groupe Alibaba) JD Worlwide et Kaola sont la solution ultime pour s’implanter durablement au cœur du marché chinois. En effet, à elles seules, elles remportent plus de la moitié des parts de marché. Même si celles-ci sont ouvertes aux marques étrangères, les démarches à effectuer peuvent être assez fastidieuses.

Pour cela, le groupe La Poste a ouvert une solution clé en main : la boutique France. Elle permet aux entreprises françaises à visée internationale de pénétrer le marché chinois en seulement 2 mois. Le principe est simple à comprendre. La boutique France, par ses multiples inscriptions auprès des meilleures plateformes chinoises, fait bénéficier à ses partenaires (entreprises inscrites à leur service) d’une visibilité accrue auprès de millions de consommateurs chinois.

En contrepartie d’un forfait, la boutique France s’engage à inclure tous vos produits, à les expédier, à délivrer un service client en mandarin, à vous dispenser de démarches administratives longues et fastidieuses et à prendre en charge votre communication, entre autres.

Un monde où le numérique est omniprésent

Avec des infrastructures qui se développent d’année en année, améliorant l’accès à internet y compris dans les zones reculées de Chine, les Chinois sont plus que jamais inscrits dans la transition numérique.

C’est en moyenne près de 2 heures par jour que les consommateurs chinois passent sur la recherche d’informations en ligne. Contrairement à nous, où l’utilisation de l’ordinateur est encore importante, la majorité des recherches et des paiements en ligne en Chine se font par mobile. Cela s’explique notamment par le fait que plus de 500 millions de Chinois possèdent un smartphone. La tendance est clairement au m-commerce.

Des plateformes locales incontournables

Très souvent, la majorité des Occidentaux pensent que les grosses sociétés comme Amazon, Facebook, Twitter, Google sont présentes dans le monde entier sans exception. Même si en France, notre société est clairement imprégnée par le modèle américain et anglo-saxon, les pays asiatiques et notamment la Chine sont plus hermétiques aux succès étrangers.

Ainsi, comme pour les États-Unis, la Chine possède ses propres plateformes :

  • WeChat remplace en quelque sorte Facebook
  • YouTube est remplacé par Youku
  • Google par Baidu
  • Twitter par Weibo
  • Amazon par Tmall & Tabao entre autres

Il faut bien comprendre que ces plateformes ne sont pas des copies de celles que l’on a en Occident. Elles possèdent leurs propres particularités et leurs propres règles. Le comportement des consommateurs chinois sur celles-ci est différent du nôtre. D’ailleurs, ces plateformes locales sont fortement suivies pour leur tendance à innover. Le numérique en Chine est un véritable écosystème dont s’inspirent beaucoup d’entreprises étrangères.

Ne pas s’inscrire sur ces plateformes serait un manque à gagner énorme pour les marques. Les Chinois sont très actifs dessus et s’en servent pour parler de leurs diverses expériences avec les marques et entreprises. Le bouche-à-oreille est très puissant, et votre absence sur ces plateformes vous ferait échouer à coup sûr.

 

commerce-mondial-chinois-marche

 

 

Baidu pour se faire connaître

Comme nous l’avons vu plus haut, inutile de se rendre visible sur Google pour toucher les consommateurs chinois. En effet, si vous souhaitez être visible, il vous faudra comprendre les règles du moteur de recherche Baidu qui concentre à lui seul 75 % des recherches en ligne.

Même si la majorité des Chinois réalisent leurs achats en ligne via les places de marchés, il est absolument nécessaire d’avoir un site présentant votre offre et vos services en mandarin. Les consommateurs se rassurent aussi en consultant votre site pour se décider à acheter sur la marketplace.

Qui dit nouveau moteur de recherche, dit aussi nouvelle réputation. Tout est à refaire, puisque la plupart des plateformes occidentales ne sont plus accessibles. Ainsi, tous les avis et les témoignages récoltés dans votre langue ne seront pas disponibles. Il faudra repartir à zéro avec une nouvelle stratégie de communication. De plus, sachez que les Chinois sont très influencés par les avis d’autres consommateurs. Négliger cette étape serait une erreur pour commencer une relation de confiance avec eux.

Aidez-vous des leaders d’opinion

On les appelle des KOL pour Key Opinion Leader. Ce sont des personnalités très suivies en ligne, que les marques et entreprises tentent d’utiliser pour influencer des millions de consommateurs.

En effet, passer par des influenceurs en Chine est primordial pour développer considérablement vos ventes. Contrairement aux influenceurs occidentaux, les KOL sont nettement plus développés sur le continent asiatique. Ils vont même jusqu’à vendre des produits de marques étrangères sur leur propre boutique. C’est un marché à part entière qui mérite de lui consacrer un budget spécifique tant les KOL sont importants en Chine.


Pin It
 
ABONNEZ-VOUS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *