Comment choisir entre une appli ou un site #mobile quand on est #ecommerçant ?
Au sommaire :
  1. 1- Pourquoi une application ?
  2. 2- Pourquoi pas un site mobile plutôt ?
  3. 3- Qu'attendre du média mobile en termes de business ?

Avec le développement sans cesse croissant des mobinautes et tablonautes en France (plus de 41% des Français sont mobinautes au 3ème trimestre 2012 selon les derniers chiffres Médiamétrie) ainsi que du m-commerce (Xerfi table sur un potentiel de 2 milliards d’euros en 2012 pour le m-commerce), aidés par le boom des smartphones, il est intéressant pour un e-commerçant de penser à optimiser sa stratégie mobile afin de créer un lien permanent avec le consommateur. Se pose alors la question de savoir s’il est plus pertinent de choisir un site mobile ou une application ?
Il y a plusieurs points à prendre en compte : une application doit être développée pour iOS et pour Android, voire même pour Windows 8 sorti il y a peu. Pour un site mobile, il faut également penser que chaque écran de téléphone est de taille différente et que le développement du site mobile implique qu’il soit 100% responsive, surtout que ce qui est bien visible sur un écran d’ordinateur l’est beaucoup moins sur un écran de smartphone, même de 5 pouces. Dans les deux cas, les habitudes de surf sont différentes et le parcours client devra être optimisé et simplifié. Alors comment choisir sa solution m-commerce ?

1- Pourquoi une application ?

Les Français sont friands des applications : plus de 7 mobinautes sur 10 (72,1%) ont visité au moins une application sur smartphone au 3ème trimestre 2012. Et même si les applications les plus téléchargées sont gratuites, l’avantage de l’achat in-app peut jouer en faveur de l’e-commerçant. Toutefois, l’application apparait plutôt comme une solution d’expérience enrichie et interactive, dans la continuité de l’univers du site e-commerce plus que son complément mobile. Une appli doit rendre service à l’utilisateur. Mais le m-commerce n’est pas que de la vente. C’est aussi de l’information. Et, qu’on se le dise, ça fait classe d’avoir son appli sur l’AppStore ou Google Play ! D’ailleurs ça peut être un réel outil marketing : il suffit de profiter de sa sortie pour lancer un jeu concours, créer un événement ou offrir des bons de réduction. De plus, les applications smartphone peuvent être utilisées hors connexion et elles ont accès aux fonctionnalités de votre smartphone. En résumé, en plus de proposer votre catalogue de vente en ligne, vous pouvez également proposer une expérience enrichie à vos clients. Une belle manière de se démarquer. Mais attention à ne négliger aucune plateforme (et donc aucun mobinaute) lors du développement : et ça a un coût car chaque plateforme a son langage de développement. Il faut également penser aux commissions à reverser aux plateformes le cas échéant.

2- Pourquoi pas un site mobile plutôt ?

Plus de 9 mobinautes sur 10 (92,1%) ont visité au moins un site sur mobile selon Médiamétrie (T3 2012). Beaucoup moins cher à réaliser qu’une appli, le site web optimisé pour un usage nomade est aussi plus « facile » à faire : un site bien codé s’affichera correctement sur tous les terminaux. Ainsi pour un petit acteur de l’e-commerce, le coût et la facilité de conception seront des éléments plus attractifs. Un site mobile répond plus principalement à un usage d’immédiateté, de praticité et de concision. Si l’on prend l’exemple d’Amazon, l’entretien de la relation client peut également être renforcé par la personnalisation maximale du site mobile marchand. Le mobinaute peut accéder à son panier d’achat, ses listes d’envies, les informations de son compte, ainsi qu’à la fonction «Amazon Mémorise». Cette dernière permet de conserver en mémoire des objets pris en photo, Amazon tentant de les reconnaître pour mieux les proposer à la vente.

Un site mobile n’a peut-être pas l’aspect et le design d’une l’appli, mais vous pouvez quand même le rendre interactif avec Flash, ou avec le HTML5 pour les produits Apple, et lui créer une icône que le mobinaute pourra facilement placer sur son « bureau » comme un favori. De quoi remplacer une appli à moindre coût. Pour étendre son marché et cibler plus de consommateurs, le site web mobile est donc l’idéal. Et la promotion à faire autour est moindre par rapport à l’appli. Un peu de publicité sur votre site vous garantit des revenus supplémentaires grâce aux pages vues.

3- Qu’attendre du média mobile en termes de business ?

Selon le nouvel indice du commerce mobile (iCM) mis en place par la Fevad, les ventes sur mobile poursuivent leur progression exponentielle et traduisent la percée de l’internet mobile dans l’e-commerce. Depuis le 1er trimestre 2011, le chiffre d’affaires trimestriel de l’internet mobile a été multiplié par 4 et atteint 5% du chiffre d’affaires en direct du panel iCM (2% il y a un an). Avant tout, s’adapter à la nouvelle consommation des Français (multi tasking, multi écrans) c’est également multiplier les contacts avec ses prospects et fidéliser ses clients, et ainsi toucher une audience en forte croissance. En effet, être présent sur chaque écran est important au jour d’aujourd’hui, les consommateurs surfant d’un écran à un autre et se faisant de plus en plus enclins à acheter sur tablette ou smartphone, il est indispensable d’être présent tout au long de leur parcours. Ainsi, un petit e-commerçant pourra se différencier de la concurrence et fidéliser sa clientèle. De plus, l’internet mobile peut se targuer de taux de pénétration excellents.
Toutefois un relais média reste indispensable et rentabiliser un site ou une appli mobile est un travail sur le long terme.

Au final, chacun choisira la solution la plus adaptée à sa stratégie, son activité et sa cible. Mais il devient de plus en plus primordial pour un site de vente en ligne de se rapprocher au plus près de sa clientèle en restant dans sa poche et de proposer également à ses internautes de poursuivre leur expérience en dehors de leur domicile. Dans un premier temps, il apparaît indispensable de rendre son site de vente en ligne adapté à une navigation sur smartphone avec un site mobile afin d’être présent et visible.
Toutefois, peu importe la solution choisie, il faudra repenser son catalogue afin de simplifier la navigation du client. L’idée étant de privilégier dans un catalogue de produits et de services ceux qui se prêtent le mieux à la notion d’instantanéité et de mobilité, les deux fondamentaux de l’achat sur mobile.
La meilleure solution resterait toutefois une combinaison des deux solutions et de développer en multi plateformes afin de ne délaisser aucune cible de sa clientèle. Mais est-ce que les coûts engagés dans une application (développement, expérience enrichie, contenus et animation) ne sont pas un frein plus qu’un atout pour des petites structures ?

Comment choisir entre une appli ou un site #mobile quand on est #ecommerçant ?
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *