#Etude : La révolution des objets connectés approche

A linstar dInternet, la prochaine révolution est en route ! Cest du moins ce que montre le sondage d’Opinion Way pour DistreeConnect. Nouvelles technologies et objets connectés sont de plus en présents dans l’esprit des Français.

En moins d’un an, la perception des Français a connu une évolution très rapide : près de 5 français sur 10 estime que les Objets connectés sont une révolution (contre 3 sur 10 en 2016) et 62 % d’entre eux en possèdent davantage. Pour aller plus loin, l’étude intègre deux questions ouvertes afin de juger la densité et la qualité des réponses, notamment pour définir le terme d’objet connecté. La quantité d’objets connectés cités, elle, tourne autour de 2,6 en moyenne alors qu’un français sur deux en possède un (hors TV). « Pratiquement tous les français sont capables de nommer 1 objet connecté, environ 9 sur 10, c’est à l’image de l’équipement des Français » explique Philippe Le Maigresse, DGA d’Opinion Way.
Mais les secteurs dans lesquels ils sont fortement attendus ne change pas, on retrouve ainsi le même trio : la santé (pour 73 % contre 64 % en 2016), la sécurité (pour 55%), l’énergie et la domotique (52%). Mais attention, « Les français sont très souvent influencés par l’information véhiculées par les médias » corrige Philippe le Maigresse, « il y a une sensibilisation des français sur la notion du bien-être, et ces objets connectés sont partie intégrante de ce bien être » pour répondre à ce besoin d’immédiateté lorsqu’une alerte apparaît.

devolo home control
Cependant, les français se préoccupent du prix (46%), du risque de dépendance (34 %), mais surtout de la gestion des données collectés avec 42 %, contre 33 % en 2016.

Une frilosité qui s’applique à l’ensemble du secteur digital et de ce fait, aux objets connectés. Le prix est lui, une attente prioritaire du consommateur qui cherchera davantage à se renseigner sur l’usage et l’expérience partagée avant d’acheter un produit sur recommandation, car beaucoup d’entre eux sont déceptifs.
Seulement, tout n’est pas réuni pour répondre parfaitement à la demande. Si 63 % des français disent avoir envie d’acheter des objets connectés, la distribution de ceux-ci par des points physiques ou dématérialisés restent encore un point sensible dans le secteur.

Que les startups soient le relais des objets connectés crowdfundés grâce à leur marketplace ou la grande distribution, le marché semble lui déconnecté des consommateurs avec un énorme manque de communication.

Côté distribution, DISTREE #connectdays remplira son rôle de mise en relation entre les différents acteurs les 24 et 25 avril prochain et, accueillera près de 300 enseignes, 120 exposants et 30 startups pour le rendez-vous de la distribution high-tech. Ce sera l’occasion pour vous de discuter également avec des experts sécurité au sujet des hacker wifi de ce type.

#Etude : La révolution des objets connectés approche
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *