Work’n meet, où comment deux working girls ont créé « le #LinkedIn des repas d’affaires »

Emmanuelle Semamra et Alice Chénel, deux working girls fondatrices de WORKN MEET, nous présente leur nouveau réseau social professionnel à travers leur aventure de leur début jusqu’à l’aboutissement de leur projet.

Notre rencontre ? Nous avions 9 ans, et déjà plutôt fonceuses.

Plusieurs années plus tard, nous voilà deux working girls, avec nos propres expériences des déplacements, mais une seule certitude : à plusieurs, nous allons plus loin.

Le réseau ? Nous savions qu’il était indispensable pour progresser professionnellement. La recommandation augmente considérablement les chances de concrétiser une affaire, de trouver un fournisseur ou de recruter un collaborateur performant.

Notre problème ? Le temps !

Développer son réseau oui, mais quand on rentre à 21h et qu’on doit encore rédiger une proposition commerciale, comment est-ce possible ?

Nous sommes en 2010, et l’idée vient de naître : créer un service, plus original et efficace que les clubs et Afterwork traditionnels, capable de générer du business tout en optimisant son temps.

Manger seule un sandwich dans sa voiture, nous l’avons que trop connu.
Un constat qui revient très souvent : le temps alloué au repas est souvent un moment peu agréable lorsqu’on est seul et devient au contraire très convivial à plusieurs autour d’une bonne table. Alors pourquoi ne pas allier business et bien-être ?

Alice Chénel et Emmanuelle Semamra, fondatrices de WORK’N MEET

Emmanuelle Semamra et Alice Chénel, fondatrices de WORK’N MEET

Nous voilà fin 2012, avec un business plan bien ficelé depuis la genèse du projet : WORK’N MEET était né. Notre réseau social professionnel allait enfin voir le jour. Nous avons confié le développement web à notre agence, passé des mois à cadrer le projet, testé la plateforme.

Une date à retenir ? Celle du 20 Mars 2013, qui marque le lancement officiel du site www.worknmeet.com. Le concept est simple. Il suffit d’indiquer ses disponibilités pour se voir proposer la rencontre d’autres professionnels. WORK’N MEET s’occupe absolument de tout : organisation, choix et réservation du restaurant, confirmation aux participants. Il ne reste plus qu’à mettre les pieds sous la table pour développer ses affaires ! Pour profiter pleinement du potentiel de WORK’N MEET et participer aux repas d’affaires, chaque membre peut souscrire à une adhésion de 5 € par mois, soit un abonnement annuel de 60 € hors taxe. A plusieurs, autour d’un bon repas, partagez un moment agréable et élargissez votre cercle de contacts professionnels. A votre table Work’n meet, tout le monde est là pour faire du business et passer un bon moment.

En 15 jours d’ouverture WORK’N MEET compte plus de 530 professionnels, 4 repas ont eu lieu et furent complets, 7 sont en cours.

Les next steps ?

Un déjeuner dédié aux journalistes le 30 avril prochain, une levée de fonds en préparation, de nouvelles régions à exploiter (à l’heure actuelle WORK’N MEET est présent uniquement en IDF et Alsace).

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit et de belles rencontres !

Article invité rédigé par Alice Chénel et Emmanuelle Semamra, fondatrices de WORK’N MEET.

Work’n meet, où comment deux working girls ont créé « le #LinkedIn des repas d’affaires »
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *