#Mcommerce plus fort que l’#ecommerce !

On le voit ici ou làle M-commerce se développe à grande vitesse et ce, quelques soient les secteurs d’activités. Ce pourrait bien être le futur de l’e-commerce.
Pour des acteurs comme ventes-prive.com ou voyages-SNCF ça l’est déjà. Ils ont misé dessus et font plusieurs millions de chiffres d’affaires grâce au mobile.

En 2015, le marché du m-commerce devrait représenter 130 milliards d’euros contre 500 millions d’euros en 2010. Le quart des utilisateurs de smartphones a déjà effectué un achat depuis son mobile. La présence des entreprises sur le e-commerce étant déjà faible, elle l’est encore davantage sur le mcommerce. Pourtant les capacités techniques des smartphones évoluent sans cesse pour offrir aux utilisateurs plus de facilité d’utilisation.

Il y a pour l’instant un décalage entre le potentiel client du m-commerce et l’utilisation qu’en font les entreprises mais cela va semble-t-il, d’après l’étude, se combler d’ici à 2015. Des réticences de la part des utilisateurs face à l’utilisation des données personnelles freineraient encore son développement. Pour les entreprises, ce serait plutôt un doute quant à la stratégie à adopter face à ce canal. Source : FrenchWeb

62 % des consommateurs équipés de smartphones déclarent avoir l’intention d’acheter des produits ou services via des sites web ou des applications mobiles, seules 32 % des enseignes leur en donnent la possibilité.

Quelques chiffres du m-commerce ebay: 

  • Application pour iPhone et iPad, disponible pour 190 pays
  • Meilleure journée 1010 sur mobile : 13 millions $ (!!!)
  • Chiffre d’affaires 2010 sur mobile : 2 Milliards $
  • Nombre de téléchargement des applications : 45 Millions
  • Temps moyen passé sur l’application mobile : 10 minutes
  • Panier moyen sur mobile : plus de 100 $
  • Fréquence des achats : 1 achat par seconde

On peut imaginer quelques business :

  • Clic to chat / call
  • Paiement ou google wallet
  • opérations Cross-canal (via les Tag par exemple)
  • Paiement via buyster
  • Promotion d’application
  • Affiliation

Voyages-SNCF le met d’ailleurs au centre de sa stratégie digitale.

En France, ça reste  à mettre en place, mais ailleurs c’est déja une réalité :

 

Bien entendu lorsque l’on parle de M-commerce il ne s’agit pas que du commerce depuis un mobile, mais aussi depuis les terminaux mobiles (tablettes, mobiles, …)

Si vous souhaitez en savoir encore plus sur le m-commerce je vous conseille cette présentation qui vous donne quelques repères.

Qu’avez-vous fait comme action de m-commerce ?

#Mcommerce plus fort que l’#ecommerce !
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *