Le numérique au secours du système éducatif français ?
Au sommaire :
  1. Une logique d'avenir
  2. Quelles mesures en vigueur ?
  3. Une refonte de l'Ecole en France

24ème sur 27 possible : voici le classement de la France dans lintégration du numérique et de ses outils au sein du système scolaire, au niveau européen. Le constat est clair pour la France et les réactions ne sont pas faites attendre dans les hautes sphères de l’État Français.

L’étude réalisée par European Schoolnet et l’Université de Liège auprès de 190 000 étudiants européens le confirme, le numérique peine à trouver sa place dans l’éducation. Et la France fait partie des mauvais élèves européens ! Il n’en fallait peu pour relancer le débat et susciter l’intervention de Vincent Peillon, le Ministre de l’Éducation Nationale.

Le comparatif des équipements numériques au sein des classes par pays montre le classement de la France par rapport à ses voisins en Europe

Le taux d’équipement en tableaux numériques interactifs par pays

Une logique d’avenir

Lundi 10 juin, Vincent Peillon est présent devant les médias, en compagnie de Fleur Pellerin, la Ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, pour présenter son projet de renforcer la présence du numérique dans nos écoles.

Le discours prononcé par Vincent Peillon lors de la table-ronde sur l’éducation à l’information et aux médias montre le rôle du numérique comme un élément d’avenir pour l’éducation mais surtout pour la société : « Il ne s’agit pas simplement pour nous d’un phénomène de mode, mettre l’école à l’heure du numérique. Il s’agit d’accompagner réellement une transformation majeure que certains qualifient d’historique et qui est une transformation de civilisation »

Quelles mesures en vigueur ?

Prévu dès la rentrée de septembre 2013, le dispositif prévoit plusieurs mesures phares à tous niveaux de la scolarité et concerne tous les acteurs de l’éducation : professeurs, parents, enfants et institutions sont donc directement impliqués dans le dispositif.

Logo école numérique

Logo école numérique

Testé dès la rentrée auprès de 20 sites pilotes avec un objectif de 200 établissements « connectés » en 2014, le dispositif repose essentiellement sur la mise en place de ressources documentaires en ligne avec l’adoption d’onze nouveaux services online répartis de l’école élémentaire au lycée :

  • Deux services pour les élèves de primaire : des films d’animation et un service de ressources numériques pédagogiques)
  • Cinq services pour les élèves de collège et de lycée : un accès en ligne aux sujets du brevet et du bac, un service d’accompagnement interactif personnalisé ou encore des services d’orientation)
  • Deux services pour les enseignants : un dispositif de formation continue tutorée et interactive et un accès gratuit à des ressources numériques pour les enseignants du 1er et 2nd degré
  • Deux services pour les parents d’élèves : un web-documentaire et un service qui permet d’effectuer l’inscription au lycée directement sur internet

Retrouvez le détail des mesures mises en place sur le site du Ministère de l’Education Nationale en cliquant sur le lien suivant : http://bit.ly/12p9RNl

Une refonte de l’Ecole en France

Si l’objectif premier est éducatif, accompagner au mieux chaque élève au-delà de la salle de classe et de favoriser l’échange entre chaque acteur présent au sein du cursus scolaire, il en est reste pas pour autant le seul.

Le système éducatif français est aujourd’hui face à des enjeux importants pour retrouver toute son efficacité, décrié depuis de nombreuses années pour son manque d’ouverture et sa baisse de niveau en comparaison des voisins européens. A titre d’exemple, les français sont reconnus parmi les plus mauvais élèves dans l’apprentissage de langues étrangères.

Le numérique dispose d’un rôle stratégique et se doit de repositionner l’école française dans les premières places du classement européen, voire même mondial, et plus globalement de réinstaurer une dynamique d’échange au sein de la société française. Autant dire que l’enjeu est de taille !


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *