[Feed back conférence] Le #mobile explose, les annonceurs attendent ! #Hubforum
Au sommaire :
  1. I - 73% des utilisateurs pensent que le mobile est indispensable
  2. II - Au-delà de 7 mn les internautes zappent la vidéo
  3. III - Les accessoires pour devices mobiles sont un marché fermé subit par les internautes

Comme chaque année, depuis maintenant 4 ans, se tenait, les 10 et 11 octobre dernier, le Hubforum. Décideurs du marketing, de la communication et des Ressources Humaines, journalistes, blogueurs et influenceurs internationaux tous étaient présents. Pendant ces 2 jours se sont déroulées des conférences sur les tendances à venir et les bonnes pratiques pour réinventer l’entreprise de demain. En effet, pour sa 4è édition, le Hubforum était consacré au ROI « Return On Innovation ». Des professionnels internationaux comme le CEO de Klout, réseau social qui attribue un « score d’influence » en fonction de l’activité sociale de l’internaute ; Tesla Motors, constructeur automobile de voitures électriques ou encore Line, application japonaise de messagerie instantanée qui permet surtout de s’envoyer des «stickers» (dessins, grimaces, personnages…) pour véhiculer des émotions, étaient également présents pour échanger sur l’innovation digitale au travers de leur success story.

Tout au long de ces 2 journées, il a été question de mobile, de marques, des médias sociaux, de RH2.0, de l’eréputation, de social CRM, d’ecommerce et Retail 2.0, ….  et aussi de la place de l’humain au sein des nouvelles technologies. Pour ma part, j’ai eu le privilège d’assister à certaines conférences dont celle sur le mobile : Anytime, Anywhere dont voici un bref résumé :

 

I – 73% des utilisateurs pensent que le mobile est indispensable

Animé par le journaliste et fondateur de DECIDEURS TV Thomas Blard, le panel sur le mobile a débuté par une étude signée Médiamétrie présentée par Laurent Battais, directeur exécutif Performance & Cross Médias. L’étude dévoile qu’on est 25 millions de mobinautes par mois toute catégorie confondue. D’autre part, le téléphone mobile est perçue comme indispensable par 73% des français, la tablette par 55% des foyers. On apprend aussi qu’entre 2012 et 2013, le nombre de tablonautes a augmenté de 3,6 millions, mais que les PC ne sont pas morts puisqu’ils continuent d’être consommés (29h/mois en moyenne). Laurent Battais a terminé sur une note moins réjouissante à savoir la difficulté de monétiser ces nouveaux devices mobiles. En effet, la France est à la traine, l’écart entre l’équipement des usagers et les investissements trop faible des annonceurs dans le mobile est saisissant. Aux USA, plus de la moitié des investissements publicitaires est mobile.

Panel Mobile First : anytime, anywhere

Panel Mobile First : anytime, anywhere

Les montants investis en France ne reflètent absolument pas l’explosion de ces terminaux mobiles en termes d’usages. Les annonceurs sont toujours dans l’attente malgré des opportunités intéressantes.

Puis le débat a démarré avec l’intervention de Nicolas Petit, Marketing & Operations Officer à Microsoft France ; Olivier Mongeau, Directeur Marketing Grand Public chez Orange France et Simon Perrot, Directeur Commercial au sein de Meltygroup.

 

II – Au-delà de 7 mn les internautes zappent la vidéo

Olivier Mongeau est tout de suite rentré dans le vif du sujet. Selon lui, avec la 4G les usages ont augmenté de 50% auprès des 20-30 ans pour une utilisation essentiellement vidéos. Sa rapidité est fantastique, « on passe de la route départementale à l’autoroute ». Le temps passé est néanmoins plus court ce qui exige des formats adaptés pour capter l’attention du mobinaute. “Les gens passent 20 mn sur mobile pour regarder un match de foot, il est donc important de réaliser des formats courts”. Il précise cependant que l’expérience utilisateur doit être la même quelque soit le device. L’uniformité est primordiale et attendue par les consommateurs.

Le directeur commercial de Melty, Simon Perrot, a rejoint l’analyse du directeur marketing d’Orange France. Selon lui, “il est nécessaire d’avoir un contenu et des formats originaux pour séduire”. Il a tenu à préciser que tous les sites du groupe Melty ont été conçus d’abord pour le mobile. Point très important puisqu’avec une cible très jeune (12 – 30 ans), le mobile génère près de la moitié du trafic des sites du groupe. Par ailleurs, une étude commandée par Melty indique qu’”au delà de 7 mn les internautes zappent la vidéo”. Le temps passé est bien un critère indispensable pour séduire le consommateur.

Nicolas Petit, Marketing & Operations Officer à Microsoft France a, quant à lui, souligné la multiplicité des usages. En effet, “l’écran varie en fonction de la vie et du contexte de la vie”. La notion de partage est devenue capitale et la manière de partager importante pour fédérer sa communauté. Pour Microsoft, “le mobile permet d’avoir le monde dans la main”. Le mobile historiquement appelé second écran devient de plus en plus premier écran. De fait, les marques se doivent d’être présentes sur tous les devices.

 

III – Les accessoires pour devices mobiles sont un marché fermé subit par les internautes

boutique The Kase

boutique The Kase

Pour conclure sur le chapitre du mobile, Jean-Emile Rosenblum, ex-pixmania, est venu commenter son nouveau concept basé sur la personnalisation de coque de mobile.

The Kase, chaîne de boutiques d’accessoires pour smartphones et tablettes, qui compte déjà 70 magasins après un an d’existence, veut casser les “codes”. En effet, selon Jean-Emile Rosenblum, “les accessoires pour devices mobiles sont un marché fermé subit par les internautes“. The Kase propose des coques et autres accessoires pour tout appareil mobile –  iPhone 4 et 5, Samsung Galaxy S3, HTC, Blackberry, Nokia, Sony, Kindle, Ipad, Samsung Galaxy tab, etc. – . L’objectif de The Kase est de créer une marque et un réseau de production multicanal et faire de The Kase la destination phare des accessoires de mode de la mobilité. Et c’est bien parti !

Le succès fulgurant de The Kase illustre bien l’explosion du mobile. Pourtant, ce marché reste sous-exploité en France par rapport à la réalité des usages et de l’audience. La cause ? Le tracking des mobinautes est beaucoup plus complexe que celui des internautes. Bien sûr, le mobile est en forte croissance mais dans le domaine de la publicité il reste encore beaucoup à faire.

 

[Feed back conférence] Le #mobile explose, les annonceurs attendent ! #Hubforum
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *