[Startup] Qu’est ce qui nous permet d’avancer ? (1/2)
Au sommaire :
  1. Une aventure humaine
  2. Un épanouissement, une liberté
  3. Une gratification
  4. Et l'argent dans tout ça ?

La semaine dernière nous avons tenté d’établir le portrait robot de la start-up qui avait le plus de chances de réussir à se développer. J’ai volontairement mis l’accent sur la question de l’équipe tant elle est pour moi importante.

Cette semaine je vous propose d’aborder en deux temps ce qui nous permet à nous, entrepreneurs, d’avancer. Nous verrons ainsi tout d’abord ce qui motive l’entrepreneur pour ensuite nous pencher sur la question de son environnement.

Parlons donc motivation.

Une aventure humaine

Tous les entrepreneurs avec qui vous pourrez en discuter vous diront la même chose : entreprendre c’est avant tout une aventure humaine. Quelques personnes s’associent autour d’un idéal, d’une vision et d’une motivation commune. Suite à cette association, elles vont travailler ensemble à l’élaboration d’un produit ou d’un service, à la mise en place d’une stratégie, à la construction d’un “monde meilleur”.

startup aventure humaine

startup aventure humaine

Sans vouloir tomber dans la caricature de l’entrepreneur bisounours, “monde meilleur” signifie création de valeur. Ces entrepreneurs doivent apporter une valeur à leurs clients. Que cette valeur change de façon drastique ou dans une moindre mesure la vie de ces derniers, la portée de cette création de valeur dépend totalement de l’ambition des entrepreneurs et il demeure un point fondamental : ils travaillent à l’amélioration de leur environnement, d’où l’idée d’un “monde meilleur”.

Afin d’améliorer leur environnement, les entrepreneurs vont donc s’associer à d’autres personnes ayant les mêmes convictions, passions, valeurs. S’il est bien une chose de vraie, c’est qu’à travailler ensemble facilement 15 heures par jour, nous nous rapprochons les uns des autres. Nous nous ouvrons aux autres, découvrons de nouvelles choses, il ne se passe pas une journée sans que nous apprenions quelque chose.

Ensuite il s’avère que ces entrepreneurs vont rencontrer différents interlocuteurs actant de près ou de loin sur leur marché. D’autres entrepreneurs, des chercheurs, des consultants, des fournisseurs, des clients, autant de personnes passionnantes et passionnées qui oeuvrent toutes de quelque façon que ce soit à l’amélioration de leur petit monde.

Un épanouissement, une liberté

N’avez vous jamais rêvé de faire ce que vous vouliez quand vous le vouliez ? Je ne vous parle pas de simplement définir des horaires plus flexibles ou de pouvoir prendre une journée quand cela vous chante. De toute façon, pour grossir le trait, vous travaillez 15 heures par jour et quand bien même vous arrivez à vous dégager une journée il s’avère qu’en définitives vous l’utilisez de moitié pour finir quelques tâches urgentes. Je vous parle de proposer votre vision, de définir les règles du jeu.

Je me souviens d’un de mes anciens professeurs nous expliquer quelque chose comme ceci : “Ne travaillez Ô grand jamais dans un secteur qui vous passionne. Tout d’abord vous risquez de vivre une grande désillusion lors de vos premiers jours et ensuite, vous n’arriverez jamais à vous épanouir car votre vision de cette passion se trouvera toujours entachée de celle de vos collaborateurs”.startup liberté

Cela signifierait-il que le plus grand privilège de l’entrepreneur soit de pouvoir proposer sa vision en toute liberté ? Je le pense, mais attention au revers de médaille. Non seulement votre vision doit être en phase avec le marché mais ensuite, au tout début tout du moins, vous êtes seuls.

Autrement dit il va vous falloir fédérer une sorte de communauté autour de cette vision. Communauté de collaborateurs, utilisateurs, partenaires qui se chargeront naturellement de la soutenir, voire pour les plus impliqués de la porter plus loin que vous ne pouviez le penser.

Et concernant le fait d’être en marge avec son marché ? Imaginez ne pas arriver à fédérer cette communauté. Vous êtes seul, avec une idée en tête, et personne pour vous suivre. Vous allez droit à l’échec. Quand bien même vous fûtes motivé au point de pouvoir déplacer des montagnes, il arrive un jour où vous vous apercevez que vous avez perdu cette petite flamme qui vous permettait d’avancer.

Dès lors, qu’en est-il de votre vision ?

Une gratification

Afin d’améliorer leur petit monde, les entrepreneurs vont créer une produit ou service. Ce produit ou service doit être créateur de valeur pour tout un tas de personnes : clients, fournisseurs, partenaires, employés, investisseurs, entrepreneurs.

Apporter cette valeur est très gratifiant. L’entrepreneur aime rendre service, aime voir le fruit de son travail apporter quelque chose à quelqu’un. Si l’aventure humaine est le premier bénéfice de l’esprit entrepreneurial, la gratification est la seconde.

Question : comment savoir si ce produit / service apporte réellement de la valeur à chacun des intervenants que nous venons de citer ?

  • A l’encaissement : le meilleur moyen de savoir si votre conception apporte de la valeur à vos clients est de les facturer. Exercice du jour, essayez de ne plus considérer votre chiffre d’affaires comme un simple attribut comptable, faites le devenir le témoin de la valeur créée pour vos clients. On voit les choses sous un autre angle n’est-ce pas ?
  • A la publication des comptes : durant toute une année vous allez travailler à améliorer le quotidien de chacun. Votre chiffre d’affaires peut en témoigner, vous avez bien travaillé. En êtes vous si sûrs ? Demandez vos comptes à votre expert comptable, commissaire aux comptes et regardez la ligne “Excédent Brut d’Exploitation”. L’EBE représente la valeur que vous avez créé pour collaborateurs, vos actionnaires et pour vous. Il représente simplement votre chiffre d’affaires (la valeur que vous avez créé pour vos clients) diminué des charges dont vous avez dû vous acquitter pour permettre ce chiffre d’affaires. Êtes vous bénéficiaires ? Avez vous travaillé pour quelque chose ?

J’ai bien conscience que proposer de mesurer cette gratification par des éléments comptables peut légèrement démystifier la chose, supprimant toute émotion de mon discours. Il s’agit là d’une des façons les plus simples de mesurer, évaluer votre avancement avec des données empiriques.

Et l’argent dans tout ça ?

Quelle est la place de l’argent dans tout ceci ? L’aspect financier est il la première motivation de l’entrepreneur ? Je pense que nous venons de démontrer que non. Cependant, nous lancerions nous dans de telles aventures sans l’appât du gain ?

Tout d’abord, pour rappel, il existe le milieu associatif. Je ne crois donc pas aux sociétés qui n’ont pas de réelle ambition financière.gagner argent avec sa satrtup

Ensuite, en admettant que vous ayez un train de vie dans la moyenne, ne souhaiteriez vous pas pouvoir vous mettre vous et vos proches à l’abris d’infortunes, de ne plus avoir à vivre ce stress du découvert, de léguer un patrimoine à vos enfants ?

Il y a donc une part d’ambition financière, même s’il s’agit d’un sujet tabou pour nous, français. La contrepartie d’un effort, d’une prise de risque, quoi de plus normal ?

Et vous, pourquoi entreprenez vous ?

 

Avez vous lu ?

[Startup] Qu’est ce qui nous permet d’avancer ? (1/2)
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *