Le knowledge Graph de Google : une application concrète du web sémantique

Depuis décembre 2012, le Knowledge Graph est une nouvelle fonctionnalité proposée par Google, il s’agit d’une base de données de connaissance. L’objectif est d’afficher directement une réponse synthétique et structurée centrée autour de l’objet de recherche.
Comment sont élaborées les analyses des requêtes via le Knowledge Graph proposé par Google ?


Les informations du Knowledge Graph sont essentiellement issues de Wikipedia, Google image, World Factbook de la CIA ou encore Freebase. Plus de 500 millions d’objets sont présents dans sa base de données ainsi que 35 milliards de faits et de relations entre différentes entités, de quoi constituer un réseau sémantique de taille et recueillir un maximum d’informations pertinentes.
Le Knowledge Graph de Google
Afin de mieux cibler les recherches, le Knowledge Graph utilise l‘intelligence collective du web et se charge d’identifier le sens des mots. Google sait désormais détecter les nuances de signification d’une expression, d’une personne, d’un monument, d’un événement … .
Plus précisément, l’outil analyse les entités du monde réel ainsi que les relations qui les lient les unes aux autres, on observe donc un basculement de l‘analyse syntaxique vers une analyse plus sémantique du web.
En bref les termes recherchés dans Google sont désormais contextualisés, en effet le moteur de recherche élabore un gigantesque graphique d’éléments du monde réel et de liens entre eux. Par exemple si l’on recherche le nom d’un personnage célèbre, Google propose alors des résultats propres à l’individu (biographie, photos …). Mais le réel avantage du Knowledge Graph est de relier et d’assimiler l’objet recherché à d’autres éléments connexes permettant alors d‘élargir les résultats d’explorer l’ensemble du sujet.
N’oublions pas non plus qu’une même question sur Google est récurrente, par conséquent le Knowledge Graphe insère en priorité dans ses résultats, les informations ayant suscité un vif intérêt. Ainsi les éléments les plus pertinents relatifs à une recherche sont dès lors inscrits dans la base de données du Knowledge Graph qui s’adapte en fonction des recherches précédentes.
Le Knowledge Graph devient donc un moteur intelligent grâce à son réservoir de connaissances, capable de comprendre les mêmes choses que l’internaute. Il favorise l’émergence du web sémantique et met en oeuvre le web de données ce qui lui permet de lier deux entités et d’accéder de façon intelligente à la connaissance que contient déjà internet.


Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *