#startup Tous les conseils d’expert de l’équipe #BigMoustache
Au sommaire :
  1. Trouver la bonne idée
  2. Estimer le potentiel
  3. Etre réaliste
  4. Trouver la bonne équipe
  5. Le pré-lancement
  6. Le lancement
  7. Après le lancement

L&#8217quipe de bigmoustache.com, site ecommerce d’abonnement de rasoirs, revient sur ses débuts et vous fournit leurs précieux conseils.

Trouver la bonne idée

bigmoustache logoBien sûr il n’y a pas de recette miracle et la bonne idée ne se trouve pas dans la nature. Ce serait trop simple. La bonne idée est une somme d’idées qui, prises ensemble, mixées, remixées, retournées dans tous les sens, vont faire une… bonne idée. En tout cas il faut se dire qu’il n’y a pas de mauvaises idées. Il faut donc tout garder, tout ce qui passe par la tête, on ne sait jamais, cela peut toujours donner quelque chose.

Quand on a une idée qu’on pense bonne, il faut penser à vérifier si cela existe déjà, si des brevets, des noms sont déjà déposés, etc. Il faut surtout confronter cette idée avec des proches, de la famille, des amis, pour avoir un œil externe, un avis avec du recul.

Estimer le potentiel

Confronter son avis permet d’estimer le potentiel de développement de son idée. C’est l’une des questions principales : une bonne idée peut concerner 1, 10, 100 personnes, auquel cas cela ne fait pas une entreprise viable. En revanche, si l’idée répond à un besoin qui concerne 10, 30, 50 % de la population européenne, cela devient intéressant.

Etre réaliste

Il est toujours bon d’être prudent dans ses premières analyses de marché, de potentiel, et de rester le plus objectif possible. Il est facile de se lancer dans un fichier Excel et de faire un business plan qui monte jusqu’au ciel mais un business plan, par définition, est fait pour ne pas être tenu.

Prenez des hypothèses réalistes, c’est-à-dire qui sont sorties de la réalité (et non d’un fichier Excel).

Trouver la bonne équipe

Discuter de son idée à plusieurs permet d’identifier des besoins humains, des compétences que vous ne maîtrisez peut-être pas. Il faut alors s’associer pour être plus forts. Trouver la bonne équipe, c’est choisir son associé, pour ses compétences qu’on estime supérieures à soi-même mais aussi pour ses affinités (quand on passe des nuits blanches avec son associé il vaut mieux bien s’entendre). Il faut souvent s’assurer que les objectifs de vie sont semblables (une personne rentière qui cherche à s’occuper aura peut être du mal avec un chômeur en fin de droit qui se bat pour se payer un salaire). Il faut toujours que l’investissement humain soit à la hauteur de l’investissement financier. Il faut évidemment que la vision soit semblable. Commencez par travailler ensemble au début permet de se tester et d’avoir une ‘période d’essai’, pour éviter des problèmes plus tard. Vous pouvez aussi faire le test du supermarché qui consiste à vous imaginer avec votre caddie dans un grand hypermarché ; vous voyez à l’autre bout du rayon votre futur associé mais il ne vous a pas vu. Que faites-vous? Vous allez le voir ou vous fuyez le regard? Si c’est 1) c’est gagné, sinon c’est risqué 😉

Hormis les associés, s’il vous faut des personnes salariées, pensez à prendre des personnes plus fortes que vous. Soyez impressionnez en passant les entretiens. Ne pensez pas qu’elles vous feront de l’ombre, ce seront vos meilleurs alliés plus tard !

Le pré-lancement

Il faut s’organiser, se répartir les tâches, faire des priorités, renouveler ses todo-list deux fois par jour, penser à tout. C’est le moment où vous avez du temps, profitez-en. Rassemblez toutes les aides possibles, confrontez encore et encore les idées, les avis tout en sachant que c’est vous qui maîtrisez et qui aurez le dernier mot. Ayez confiance en vous.

Le lancement

Le jour-J est là. Ce n’est plus votre idée mais votre boîte, votre site, votre boutique, votre voyage. Ecoutez attentivement tout ce qui remontera de ce lancement car vous verrez que vos premiers cercles dans la boucle du pré-lancement était peut être arrivé à court d’idées. En résumé : chouette, des idées neuves, réalistes !

Après le lancement

Restez agile est la principale qualité pour mener sa barque. Les avis remontés vous permettent de tester de nouvelles choses. Profitez-en. Vous êtes sous l’eau mais vous devez écouter, écouter et écouter encore pour améliorer. Ce sont les utilisateurs qui font ce que vous êtes. Modifiez, essayez, détruisez, recommencez, c’est dur, vous êtes frustré mais au final, après x itérations, vous allez y arriver. Et puis une idée amènera une autre idée, puis une autre, puis une autre et à la fin…une bonne idée ! La boucle est bouclée, vous êtes déjà en train de bosser sur un autre projet !

#startup Tous les conseils d’expert de l’équipe #BigMoustache
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *