R-advertising, agence spécialisée de Sophia Antipolis

R-advertising est une agence spécialisée dans la collecte de data multicanal. Lexpertise globale de l’agence s’appuie sur un savoir-faire et des solutions technologiques propriétaires dans les principaux secteurs du marketing online.

  • Pouvez-vous vous présenter, votre équipe et présenter r-advertising ?

Olivia gatti r-advertisingJe suis donc Olivia Gatti, j’ai 30 ans, et j’ai intégré l’agence dès son lancement en 2007, à l’époque où nous étions davantage connus sous la dénomination commerciale « Reactivpub ». J’ai repris la direction de la société il y a 3 ans maintenant.

L’agence est composée d’une quarantaine de personnes, réparties en deux sites :

  • Le siège social situé à Mougins (technopole de Sophia Antipolis)  où sont présents le service commercial, le service production et le service administratif (env. 28 personnes)
  • Le centre de R&D situé à Limoges, composé d’environ 12 personnes, essentiellement des développeurs/ingénieurs.

Filiale historique de Lead Media group, nous étions alors à l’époque uniquement une plateforme d’affiliation. Très vite nous nous sommes spécialisés dans la génération de contacts qualifiés, qui connaissait à l’époque une forte demande. Les plateformes d’affiliation déjà présentes sur le marché étant davantage concentrées sur la génération de vente auprès des e-marchands nous avons pu développer des solutions internes afin de générer des leads qualifiés, sur des volumes importants. Rapidement nous avons élargi nos compétences afin de s’extraire de l’emailing, canal désormais surexploité par le marché, pour générer non plus simplement du lead mais de la « data » via les différents canaux qu’offre le marché.

Nous avons la chance d’être propriétaire de nos solutions technologiques (tracking, SDK, routage, CRM…) et donc de pouvoir s’implanter sur l’ensemble des leviers, tout en louant en parallèle notre technologie en marque blanche. Désormais nous répondons à la demande de nos annonceurs via le display et l’emailing bien sûr, mais également à travers les réseaux sociaux, le mobile, le programmatique et la vidéo. Nous ne sommes plus uniquement axés « performance » mais nous accompagnons nos clients dans la jungle du digital et adaptons les solutions selon leurs besoins, à la fois sur l’Europe et sur l’Amérique latine.

parcours metier r-advertising

  • Parlez-nous également des autres entités du groupe…

Lead Media Group rassemble 5 sociétés, présentent en Europe, en Amérique Latine, Au Canada et en Australie. Chaque filiale a sa propre activité et spécificité mais elles ont toutes le même objectif : « créer des synergies entre marketing et capital data qui boostent les marques et les entreprises. ». Notre socle reste notre technologie, que nous optimisons selon les stratégies digitales de nos clients, dans le but d’accompagner les marques et les entreprises dans la digitalisation de la connexion avec leurs audiences.

Les différentes entités du groupe sont Shopbot, Live Target, Busca descontos, Makazi et donc R Advertising.

  • Quels sont vos concurrents et en quoi vous différenciez vous ?

Le marché du digital a cette particularité que nous sommes tous partenaires et concurrents à la fois. Il y a bien entendu les concurrents orientés purement affiliation que sont les plateformes, mais qui sont pourtant également nos partenaires dans le cadre de notre activité de régie emailing. Il y a les agences digitales, auprès desquelles nous pouvons parfois nous retrouver en frontal sur un AO mais également travailler en tant partenaire dans la diffusion de leur programme, ou encore les acteurs davantage orientés techno vu que nous louons également nos solutions technologiques en marque blanche.

Nous avons plusieurs axes de différenciations. Tout d’abord nous sommes propriétaires de nos solutions technologiques. Cette connaissance technologique nous permet la parfaite maitrise de notre diffusion et d’être force de proposition auprès de nos clients et leur apporter les développements nécessaires. Ensuite nous sommes une société à taille humaine, nous permettant une disponibilité, une réactivité et un accompagnement personnalisé pour nos clients. Pour finir je dirai que nous avons un fort capital sympathie ! Cela peut paraitre anodin et pourtant cela fait souvent la différence, les équipes sont motivées et travaillent dans la bonne humeur et cela se ressent dans leur travail et dans leur résultat.

  • Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai démarré ma carrière professionnelle dans la communication institutionnelle auprès du Sénateur des Alpes Maritimes Pierre Laffite. A la recherche d’un secteur plus « fun », j’ai intégré dès son lancement R-Advertising, en tant qu’account manager junior, puis senior. Témoin de l’essor de l’emailing à l’époque, j’ai monté la régie emailing Optin R. La casquette « éditeur » m’a beaucoup appris, ainsi qu’à l’agence. Puis il y a 3 ans j’ai repris la direction de la société, le fondateur voulant se concentrer sur un autre projet. Le fait d’être passée par différents postes au sein de l’agence, tant opérationnels que stratégiques, influe sur mon management et mon pilotage.

  • N’est-ce pas difficile de faire du digital spécialisé en data multicanal dans les Alpes Maritimes ?

Absolument pas. De plus en plus d’acteurs du digital s’expatrient dans le Sud, et ce pour de multiples raisons. Et puis il n’est pas bien compliqué de se rendre sur Paris lorsque l’on habite proche de l’aéroport de Nice…Les commerciaux ont l’habitude de rendre visite à leurs prospects et clients plusieurs fois par mois. Ils concentrent et optimisent leur déplacement.

A l’inverse, cela aide d’être implanté dans la technopole de Sophia Antipolis. Nous restons une société à taille humaine, notre force ce sont nos hommes et nous capitalisons sur nos talents que nous faisons monter en expertise et que nous fidélisons. Une équipe fidèle ce sont des clients fidèles.

  • Comment se porte le marché de l’emploi digital dans le sud de la France ?

La majorité du marché digital reste sur Paris et donc les opportunités d’emploi également. Cependant, de plus en plus d’agence s’implantent dans le Sud et sont à la recherche d’experts digitaux, denrée rare en province.

  • J’ai vu que vous recrutiez, quels sont les profils qui vous intéressent ?

Je suis avant tout à la recherche de personnes possédant déjà une expérience significative de notre industrie avec une vocation commerciale. La plupart des candidats postulent pour des postes d’account manager mais mon besoin se situe davantage sur des postes de Sales Manager.

  • Quels sont les 3-4 conseils que vous donneriez à quelqu’un qui recherchait un job dans le digital dans votre région ?

1 : De ne pas se cantonner à des postes d’account manager ou de chef de projet car le biz dev reste le nerf de la guerre. Dans notre écosystème un bon commercial doit avant tout maitriser parfaitement notre marché. S’il est pertinent dans ses recommandations le candidat évoluera rapidement au sein de sa société.

2 : D’améliorer leur niveau d’expertise sur les nouveaux leviers tels que la vidéo ou encore le native advertising.

3 : De ne pas hésiter à faire des candidatures spontanées.

  • Pouvez-vous nous raconter quelques projets ou opérations lancés pour vos clients ?

Nous avons lancé récemment une opération pour un e-marchand national en drive to store. L’objectif du client étant uniquement d’amener du trafic en boutique physique, nous avons communiqué en emailing en géo localisant les internautes selon leur lieu d’habitation et le magasin le plus proche.

Nous gérons également le programme Alinéa, pour lequel nous sommes présents sur l’ensemble des leviers. Actuellement, tourne une opération via des achats optimisés display lui permettant à la fois de collecter de la data, de générer du trafic et des ventes on line.

  • Justement en parlant de client, qui sont-ils ?

Nous couvrons plusieurs secteurs tels que l’automobile (groupe Nissan), l’ameublement (Habitat, Maison du Monde, Alinéa) ou encore la beauté (l’Occitane).

  • Selon vous, quels sont les enjeux “data / comportemental / multicanal” de 2015 ?

J’ai le sentiment que les annonceurs sont sur sollicités dans ce domaine. Selon moi l’enjeu est d’apporter de la transparence à nos clients afin qu’ils soient plus informés et moins dépendants de certains acteurs.
tag r-advertising marketing online

  • Si on devait retenir 5 conseils que nous diriez-vous pour réussir nos campagnes ?
  1. Définir les objectifs prioritaires de la campagne (KPI prioritaires)
  2. Prendre le temps (et le budget) pour réaliser des éléments créa pertinents et faire des A/B testing pour optimiser et dynamiser la diffusion.
  3. Allouer un budget en phase avec les objectifs de la campagne
  4. Prendre le temps d’analyser les résultats –> retour d’expérience indispensable pour les prochaines campagnes.
  5. Faire confiance à son agence pour les propositions personnalisées
  • Pouvez-vous nous donner quelques chiffres (Statistiques, nombre de ventes, progression…) sur R-Advertising ?

Notre progression ces 2 dernières années se situe davantage sur notre typologie d’annonceur. Au démarrage de son activité, l’agence comptait essentiellement des clients pure player. Nous avons évolué et su conquérir des marques nationales pour les accompagner sur l’ensemble des leviers.

D’un point de vu chiffré nous avons lancé plus de 1500 campagnes sur 2014.

A titre d’exemple, nous avons généré plus de 200 000 contacts qualifiés et 700 000 € de CA pour un acteur majeur de la décoration.

  • Quels sont vos objectifs pour cette année ? Et pour dans 3 ans ?

Une nouvelle typologie de clients nous fait désormais confiance sur des problématiques plus larges. J’aimerais cette année, les inciter à nous confier plus de budget pour les accompagner sur l’ensemble des leviers, et leur proposer un accompagnement complet.

D’ici 3 ans ? Mon objectif est que la société soit toujours aussi pérenne et continue d’innover. Les objets connectés seront certainement nos premiers supports de diffusion et j’ai hâte de voir une pub personnalisée pour du dentifrice sur la prochaine brosse à dents connectées !

r-advertising

  • Une petite phrase “historique” pour la fin ?

Le marché digital propose de telles nouveautés que le champ des possibles est vaste. Alors Soyons insatiables, soyons fous !


Pin It
 
ABONNEZ-VOUS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *