#Crowdsourcing et #Crowdfunding, quelles différences ?

Les plateformes collaboratives de crowdsourcing et crowdfunding ont non seulement fait évoluer les habitudes dachat et de dépenses, mais aussi la manière de réfléchir et d’innover ensemble. Souvent confondus, ces deux modèles intègrent tout deux l’action d’un groupe d’internautes – la fameuse « crowd » en anglais – qui se mobilise pour réaliser un projet. Quelles différences entre les deux modèles ? Que peut-on « crowdsourcer » ou « crowdfunder » ?

Crowdsourcing yahoowonder
yahoowonder / Foter / Creative Commons Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Avec internet, une nouvelle manière d’externaliser a vu le jour il y a quelques années : le crowdsourcing. Ce terme a été employé pour la première fois par Jeff Howe, journaliste chez Wired Magazine, en 2007. Étymologiquement, crowdsourcing se compose de « crowd » qui signifie « la foule » et de « sourcing » qui signifie «ressource». Sa construction est facilement comparable au terme anglais « outsourcing » qui signifie externaliser. Par conséquent, le crowdsourcing est l’externalisation d’un service ou d’un projet réalisée par une multitude de personnes en même temps. Gagner du temps, profiter d’un maximum de créativité et faire participer ses clients sont les avantages du crowdsourcing.

Aujourd’hui, il est possible de faire appel au crowdsourcing pour générer des idées novatrices, du contenu éditorial, des traductions, mais aussi du design graphique, l’instar du géant 99designs qui rassemble 285 000 graphistes répartis dans 192 pays. Les entreprises de par le monde peuvent commissionner ces designers graphistes, notamment par le biais de concours de design, pour faire réaliser leurs logos, site web, flyers, etc., et profiter de l’expertise de ces professionnels de la création. C’est la solution idéale pour les PME et TPE qui peuvent désormais externaliser leurs projets graphiques sur la toile, à moindre coût et pour un résultat de qualité.

Le crowdfunding, en revanche, ne fait pas appel à l’expertise d’une communauté, mais à ses ressources économiques. Alors quand la banque n’est plus une solution, le crowdfunding permet de lever des sommes souvent peu élevées pour financer son projet. Ici, l’union fait la force, car l’accumulation de petites sommes peut rapidement dépasser le millier d’euros. Les secteurs créatifs et culturels surfent sur cette tendance : production d’artistes, films et courts-métrages, publication de livres, etc.,  mais aussi le développement de produit. Ce micro-mécénat est à l’origine de nombreux produits à succès, comme le boîtier de transfert de fichiers, Lima, qui est né grâce à une collecte de 1,2M de dollars orchestrée par son équipe française sur kickstarter.Crowdfunding ou financement participatif

Les deux modèles de collaboration se distinguent par leurs objectifs, cependant in fine ils font appel à la même force, à la même foule ultra connectée qui veut influencer le processus de décision et de production. Du côté des entreprises, l’avantage est conséquent puisqu’elles réduisent la part de risque dans le lancement d’un nouveau produit et se construisent en amont une communauté d’utilisateurs loyaux.

99designs rassemble plus de 280 000 graphistes dans 192 pays prêts à partager leur expertise. Des artistes comme Grégoire ou des produits comme Lima ont vu le jour grâce au crowdfunding.


À propos de 99designs

99designs est la première place de marché au monde pour le design graphique. Sa mission est de connecter sa communauté de 285 000 graphistes aux entreprises, PME et startups qui souhaitent faire externaliser leurs projets graphiques. Les entreprises peuvent externaliser leurs projets de manière efficace et abordable via des concours de design, en collaborant avec un graphiste en particulier ou en achetant un logo prêt à l’emploi. Depuis le lancement de la plateforme en 2008, 280 000 concours se sont déroulés sur la plateforme et près de 50 millions d’euros ont été reversés aux graphistes.

Pour plus de renseignements sur 99designs, visitez www.99designs.fr.

#Crowdsourcing et #Crowdfunding, quelles différences ?
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *