#Crowdfunding : Six erreurs rédhibitoires qui vous mèneront à l’échec
Au sommaire :
  1. C'est gratuit et sans engagement

Comme je le dis souvent le crowdfunding n’est pas magique, il ny a pas de formule miracle ou de martingale. En revanche, il y a vraiment des erreurs à éviter sous peine d’aller droit à l’échec. À ce sujet, j’ai découvert un article intéressant de Justin Kownacki , fondateur de CrowdfundingHelp (un site américain de trucs et astuces sur le crowdfunding). En 2010, Kownacki a financé une web-série, The Baristas, via Kickstarter. Il revient sur les raisons susceptibles de provoquer l’échec de votre projet. Je m’en suis inspiré, tout en contextualisant les informations par rapport aux plateformes françaises. 

erreur crowdfunding

erreur crowdfunding

 

  1.  Trop demander… ou trop peu De combien d’argent avez-vous besoin ? Demandez une somme trop importante et ils vous imagineront trop gourmand. Demandez trop peu et ils vont douter que vous sachiez ce que vous faites. Il est impératif de déterminer vos besoins réels et d’étudier ce que d’autres projets ont réussi à lever. Soyez cohérent.

 

  1. Une mauvaise vidéo On rappelle souvent qu’il est très important d’inclure une vidéo de présentation. Cela facilite beaucoup le contact et le partage de la vision des auteurs. Mais il n’y a rien de pire qu’une vidéo qui « fait peur » ou qui n’est pas engageante. Vous n’avez pas besoin de moyens importants pour faire une vidéo, mais celle-ci doit inspirer confiance et être agréable à regarder (la touche d’humour est souvent un ingrédient appréciable).

 

  1.  Être flou sur l’utilisation de l’argent Demander un montant précis ne signifie pas que vous saurez l’utiliser à bon escient. En montrant que vous avez optimisé votre budget, vous susciterez la confiance de vos futurs contributeurs. Donnez les détails des différents postes de coût pour montrer que vous connaissez votre sujet.

 

  1.  Offrir des contreparties trop onéreuses ou inadéquates par rapport au montant des contributions Les gens attendent quelque chose de sympa ou d’utile en échange de leur contribution et ils veulent bénéficier d’une contrepartie à la hauteur de leur effort. Si vous écrivez un livre ou tournez un film, assurez-vous au moins qu’ils puissent le voir. N’oubliez pas que c’est aussi un bon moyen de diffuser votre travail. Dans le même sens, ne proposez pas de « récompense » que vous vendrez moins cher plus tard

 

  1.  Laisser sa campagne au point mort   Certains porteurs de projet pensent sans doute que le plus gros du travail se borne à réaliser une page de présentation en ligne. Ils s’imaginent peut-être que les internautes tomberont sous le charme de leur univers artistique rien qu’en visionnant une vidéo. N’oubliez pas que pour collecter des fonds, il faut aller chercher les gens et que c’est un travail à part entière et presque quotidien.

 

  1. Traiter tous les internautes de la même façon Lorsque vous publiez un message sur Facebook ou que vous envoyez un e-mail à 50 personnes en même temps, vous globalisez le message et l’individu ne se sentira pas interpellé personnellement. Tout naturellement, il va se dire que les autres répondront bien à sa place… En revanche (et toutes les études et résultats le prouvent), si vous envoyez des e-mails (ou des messages Facebook) individuellement, en personnalisant un peu votre message, la personne se sentira concernée. Elle aura donc d’autant plus envie de vous aider dans votre démarche et comme vous lui aurez témoigné votre confiance, elle aura moins de mal à faire l’effort de participer à votre projet. Car il faut que vous le sachiez, ce n’est pas le fait de donner 5 ou 10 euros qui pose problème… C’est la démarche un peu fastidieuse d’aller sur le site, de créer un compte, se connecter, faire le paiement bancaire, etc. Sans oublier que certaines personnes craignent encore le paiement sur internet ! (Mais dans ce cas, ils peuvent toujours vous envoyer un chèque, faire un virement, vous faire un don en liquide…). Évidemment, c’est un peu laborieux de faire un e-mail à chacun de ses contacts et amis, mais le résultat sera immanquablement au rendez-vous. Le premier e-mail est toujours le plus compliqué. Par la suite, il suffit de changer deux ou trois choses dans chaque e-mail pour automatiser le processus.

Proposez votre projet à nos partenaires

A quoi sert-il de proposer son projet ?

Remplir notre formulaire vous permet d’entrer en contact avec un spécialiste qui pourra vous orienter et vous accompagner dans votre recherche de financement.

C’est gratuit et sans engagement

Online Form – Formulaire guide du crowdfunding


Monartiste fait parti de notre programme de chroniqueur expert dans leur domaine.

En exclusivité, Monartiste vous propose de partager leur expertise, des bonnes pratiques ou alors de commenter l’actualité. N’hésitez pas à vous abonnez à notre newsletter pour être tenu au courant de leur prochain article ou de nos réseaux sociaux.

Si vous aussi vous souhaitez rejoindre notre équipe de chroniqueur expert contactez nous !


#Crowdfunding : Six erreurs rédhibitoires qui vous mèneront à l’échec
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *