Comment booster son #SEO par la rédaction ?
Au sommaire :
  1. Le poids de l'URL
  2. L'importance des balises HTML
  3. La stratégie de mots clefs
  4. Mettre en avant son contenu
  5. Insérer des images !
  6. Se servir de son authorship
  7. Une parenthèse e-commerce

Le référencement naturel ou SEO sert entre autre, à améliorer notre visibilité, à augmenter notre trafic, en nous positionnant correctement dans les résultats de moteurs de recherche. Les premiers résultats sont les plus cliqués. En effet, le taux de clics sur la première page de résultats est supérieur à 90% contre même pas 5% sur la seconde page. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous allons parler l’optimisation de son SEO par la rédaction de ses articles afin de faire remonter vos contenus sur les moteurs de recherche.

Avant de démarrer, je tiens à préciser que je ne suis pas totalement expert en SEO, mais que ce sujet me passionne, et je partage donc ici les bonnes pratiques que j’ai pu découvrir.

Le poids de l’URL

L’URL est la seconde chose qui est vue par les internautes après le titre de la page. Si vous employez une URL sans aucun rapport avec le contenu ou qui ne veut rien dire, cela peut induire le lecteur en erreur et avoir un impact sur votre trafic. Elle permet de qualifier le contenu d’entrée et va donner des informations sur ce que l’article contiendra (via ses mots clés). Elle renseigne le moteur de recherche mais aussi l’utilisateur.

Attention tout de même à sa longueur : elle ne doit pas excéder les 255 caractères. Il vaut mieux qu’elle soit courte afin d’être plus facilement partagée et lisible. Il existe des pratiques de redirection d’URL qui permettent de la modifier et d’avoir un lien plus en rapport avec le contenu.

Par exemple : Si sur Pressmyweb, nous nous trouvons sur la page d’un article qui porte sur les recommandations pour son SEO, qui se trouve dans la rubrique « référencement » il est clair que le fait d’avoir une URL comme celle-ci http://pressmyweb.com/referencement/seo/recommandations valorisera l’article sur les moteurs de recherches plutôt que d’avoir une URL comme celle-là : http://pressmyweb.com/article/10-11-13/category/54845287/articlesurlereferencement/

 

Avoir un meilleur référencement en changeant son URL

Changer son URL

L’importance des balises HTML

La balise title (<title>) est importante car c’est elle qui renseigne le moteur sur le titre de la page. Il faut l’optimiser en choisissant les bons termes qui résument votre contenu. Ainsi, les utilisateurs ainsi que les moteurs de recherche auront une idée de sur quoi va parler l’article. C’est la balise la plus importante !! C’est le premier élément que l’internaute voit. Elle doit donc lui donner l’envie de cliquer afin d’avoir accès au contenu. Veillez à ce qu’elle soit attirante car c’est elle qui sera vue en premier sur les plateformes de veille comme Netvibes ou ScoopIt.
Il faut que le titre de la page comprenne 70 caractères au maximum et qu’il ne soit pas identique à un autre titre de page. Cette balise permet à l’internaute de savoir directement le contenu de l’article et de connaître sa source. Le contenu de cette balise doit être explicite, afin de faire cliquer l’internaute sur votre contenu au lieu de cliquer sur celui du concurrent par exemple. Il faut que votre balise soit efficace avec un bon placement des mots clefs correspondant à votre contenu à l’intérieur.

Un autre facteur qui est aussi très important dans le SEO, c’est le choix des titres de l’article par la balise h1(pour les codeurs :p ). Il faut éviter de créer des titres trop longs car ils doivent juste synthétiser en quelques mots (5 à 7) le contenu que vous allez évoquer. Ces balises sont importantes car elles se démarquent du texte, on arrive à mieux les distinguer et les moteurs de recherche les considèrent avec beaucoup d’importance. Les sous-titres (h2, h3, h4…) quant à eux possèdent un degré d’importance moins élevé, bien qu’ils soient tout de même analysés. Ils permettent également de structurer l’information pour les utilisateurs et les moteurs.

La balise <strong>, qu’on aime bien ici chez pressmyweb, permet de mettre le texte en avant et de faire ressortir les mots les plus importants de vos paragraphes. Ainsi, les utilisateurs ont plus de facilité à lire le contenu car il est plus lisible et les moteurs de recherche en prennent compte.

La balise <alt> quant à elle permet d’ajouter du contenu alternatif. En effet, lorsque vous remplissez cette balise, vous donnez une description de l’image. En effet les moteurs ne peuvent indexer une image, c’est donc tout l’intérêt de cette balise, fournir au moteur des mots clés correspondant à cette image. Si l’image n’apparaît pas, un texte apparaîtra et ce sera le contenu que vous aurez mis dans la balise. Elle est aussi très pratique pour les déficients visuels qui utilisent des logiciels de lecture. Les moteurs de recherche la prennent en considération.

Plus besoin de préciser que l’importance de la balise <meta keywords> a été réduite pour Google et que ce que l’on y met à l’intérieur n’a plus aucune influence pour ce moteur. Si vous voulez l’utiliser, vous pouvez quand même le faire seulement il ne faut pas insérer beaucoup de termes à l’intérieur : juste les 2-3 plus importants qui qualifient le mieux votre contenu. Vous pouvez aussi ajouter des expressions de mots composés, mais aussi les mots clefs qui peuvent être mal orthographiés. Contrairement à ce que l’on peut penser, cela ne sert à rien non plus d’optimiser cette balise pour Baidu. Elle n’a aucun poids pour le classement des pages sur le moteur de recherche. Vous pouvez remplir le contenu de cette balise, vous n’en serez pas pénalisés. 🙂

La balise<meta description> est assez importante car c’est son contenu qui est présent sous chacun des liens après une recherche sur les moteurs de recherche. Le contenu de cette balise est à optimiser car il constitue un moyen de faire cliquer l’internaute sur votre site. Il est recommandé de résumer le contenu de sa page à l’intérieur de cette balise en 160 caractères maximum. C’est un levier efficace pour augmenter le taux de clics permettant l’augmentation du trafic de votre site. Il est vivement conseillé de modifier le contenu de cette balise pour chaque nouvelle page, nouvel article que vous créerez. Cependant, l’importance de la balise meta sur l’analyse d’une page par les moteurs est très faible.

 

Balises HTML pour optimiser son SEO

Logo HTML 5

La stratégie de mots clefs

Il est important de choisir les mots clefs que nous allons employer dans notre contenu pour qu’il soit « SEO friendly ». Il faut réfléchir à une bonne combinaison de termes que l’internaute peut chercher et il ne faut pas hésiter à employer des déclinaisons, et des synonymes afin de multiplier les chances d’être visible.

Ils sont à intégrer dans votre contenu, dans vos balises, et dans votre URL.

Afin d’avoir une bonne stratégie de mots clefs, il serait intéressant d’utiliser des personas afin d’optimiser ses mots clefs en fonction de la cible. Il faut pratiquer l’empathie et donc se mettre à la place des internautes.

Un outil qu’il est bien d’utiliser pour choisir ses mots clefs est  « Google Trends » afin de comparer vos mots en voyant quels sont ceux qui sont les plus demandés. Vous pourrez ensuite les adapter pour votre stratégie en utilisant ceux qui sont en plus forte progression ou ceux qui sont les plus demandés.

Par exemple : j’ai voulu rechercher s’il valait mieux que j’utilise le terme « SEO » ou le terme « Référencement Naturel ». J’ai pu constater qu’il était préférable d’utiliser le terme « SEO » car il possède un intérêt plus élevé que celui du terme « Référencement Naturel ».

 

Google Trends pour SEO

Le service Google Trends

 

Mettre en avant son contenu

On passe maintenant au contenu. Il faut que le contenu soit de qualité. Le rédacteur peut mettre en valeur son article grâce à la répétition des mots clefs. Attention tout de même à ne pas les répéter trop souvent car il peut y avoir des risques de pénalisation pour sur-optimisation. Fini le temps où le mieux était de répéter un même mot le plus possible.

Pour mettre en avant votre contenu, vous pouvez mettre en gras les mots les plus importants du texte. Les mots mis en gras sont reconnus comme étant les plus importants du texte car c’est ceux que vous mettez en avant dans votre contenu. Il ne faut pas hésiter à utiliser cette option à condition de ne pas mettre 1 mot sur 2 en gras. Il faut mettre à jour ses articles pour ne pas annoncer de données qui ne soient plus à l’ordre du jour. En plus, le la fraicheur de votre contenu permet d’améliorer votre SEO car il est pris en considération et apprécié par les moteurs de recherche. Je trouve que de mettre des mots en gras permet aussi d’améliorer le confort de lecture. Qu’en pensez vous?

Il faut créer un contenu attrayant, et plus facile à lire pour le lecteur car il sera plus facilement partagé sur les réseaux sociaux, ce qui va générer du trafic sur votre site et susciter de l’intérêt de la part des moteurs de recherche. Il faut apporter une certaine valeur ajoutée à votre contenu, en donnant votre avis par exemple ou en faisant des liens avec des contenus qui vous complètent. Les articles doivent contenir les mots clefs que vous avez définis.

Afin que vos articles attirent les moteurs de recherche, il vaut mieux rédiger des articles d’au minimum 300 mots. Ceux-ci ont plus de poids pour les moteurs. En tout cas, c’est ce que recommande le Plugin WordPressSEO by Yoast. Mais tout dépend de ce que l’on a et de ce que l’on souhaite dire sur le sujet. Vous pouvez bien évidemment faire varier la taille de vos articles. Vous ne serez pas pénalisés si vos articles font moins de 300 mots. 🙂

Pour que votre contenu soit plus attrayant et plus clair pour l’internaute, je pense qu’il est préférable d’utiliser des images et des vidéos. Elles pourront également illustrer vos propos

 

Les 3 principaux moteurs de recherche en France

Les 3 principaux moteurs de recherche en France

Insérer des images !

Parfois, une image parle plus que du texte. Il ne faut pas oublier que les internautes n’aiment pas tous lire. Les images attirent l’œil des lecteurs, apportent un confort de lecture et augmentent les chances de partage. Du coup, l’article sera bien perçu par  Google, Bing, ou Yahoo. Mais attention, cela ne suffit pas. Afin de profiter au maximum des images, il ne faut pas oublier de renseigner la description des contenus alternatifs (balise alt) car comme vu au-dessus, ils sont eux aussi comptabilisés par les moteurs de recherche. Il est aussi préférable pour les utilisateurs de donner un titre et une légende adaptés à vos images.

En plus de générer du trafic, les images peuvent aussi contenir des liens et donc rediriger vers d’autres pages. Cela permet la création de linking interne ou de maillage. Il ne faut donc pas les négliger car cela a un fort impact sur votre SEO.

Et le linking ?

Passons aux liens maintenant. Il en existe trois sortes : les liens entrants, les liens internes et les liens sortants. Les liens entrants sont ceux que votre site reçoit, c’est-à-dire qu’un utilisateur a voulu pointer vers votre site. Si vous recevez des liens de qualité, votre site/article sera considéré comme pertinent par les moteurs de recherche. Afin de savoir si votre site est considéré comme “de qualité” je vous conseille de lire cet article.

Il est impératif de privilégier et de cibler les liens de qualité plutôt que la quantité depuis que l’algo de Google cherche à déterminer s’ils sont de bonne qualité et naturels.

Les liens internes sont ceux qui se font à l’intérieur de votre site, en faisant pointer vos articles vers d’autres semblables. Afin d’avoir un meilleur maillage interne, vous pouvez par exemple insérer un fil d’Ariane ou un plan du site.

Par exemple : j’ai déjà rédigé plusieurs articles sur les réseaux sociaux pour Pressmyweb. Je peux ajouter un lien de chacun de mes articles qui portent sur les réseaux sociaux à chaque fois que je cite Twitter, Facebook ou Pinterest. Cela permet d’augmenter le nombre de liens qui amènent à mes articles.

Les liens sortants quant à eux, sont les liens qui vont de votre site vers un autre. Vous pouvez faire des liens vers des contenus qui compléteront ou appuieront vos propos. N’hésitez pas à les employer !

Se servir de son authorship

Google met en avant les auteurs de contenus. Si vous avez déjà une expérience au niveau de la rédaction web, vous pouvez vous servir du nom, ou pseudo que vous avec utilisé pour publier vos articles, afin de récupérer des visites. Si vous avez de l’influence, votre SEO se sentira boosté et la position de vos articles décollera ! D’où l’importance d’avoir son profil sur Google +.

Il convient tout simplement de rajouter les liens de vos articles dans votre profil Google + dans la catégorie « Egalement auteur de », et de rajouter le lien de votre profil dans votre WordPress, rubrique Informations de contact. Et normalement, le tour est joué. 😉

Google authorship

Lier ses articles à sa page Google + et insérer le lien du profil sur WordPress

 

Une parenthèse e-commerce

Pour les sites ecommerce, je trouvais intéressant de faire une partie à part au sujet des fiches produits. Il est essentiel de reprendre ce qui a été dit dans l’article pour avoir ses produits bien référencés.

Il est important de mettre des images car la première chose que le consommateur va faire c’est de regarder le produit et non de lire ses caractéristiques. Il faut donc des images réalistes et qui soient semblables au produit. N’oubliez pas de remplir le contenu alternatif, titre, et légende de l’image.

Il faudrait rester objectif au niveau du contenu afin de ne pas mentir en ne parlant que des points positifs du produit au détriment des points négatifs. Les consommateurs ne manqueraient pas de donner leur avis sur votre site que ce soit dans la partie « Avis » de votre fiche produit ou que ce soit sur un forum ou sur les réseaux sociaux. On dit bien qu’un acheteur mécontent le dit à 11 personnes.

En parlant de la partie « Avis », c’est une partie intéressante qui permet de renouveler le contenu car à chaque fois qu’un consommateur poste un avis, il génère du contenu. Or, les moteurs de recherche s’intéressent à la fraicheur des contenus. Il faut donc essayer de pousser le consommateur à laisser son avis sur le produit et c’est aussi valable pour les autres sites en mettant en place des techniques de « call to action ».

Par exemple, une semaine après que le consommateur a reçu sa commande, il n’a toujours pas émis d’avis sur le produit. Il est possible de le pousser à poster un commentaire en lui envoyant un mail pour savoir s’il est satisfait de son achat. Ou carrément de lui proposer une petite remise ou la gratuité des frais de port pour sa prochaine commande en échange de son avis.


Petite conclusion

Pour conclure, il reste primordial de créer un contenu utile, qui apporte de la valeur ajoutée. Vous devez choisir une balise title optimisée car c’est elle qui a le plus d’importance et que les moteurs de recherche voient en tout premier, tout comme l’internaute d’ailleurs. Pour que votre contenu soit partagé plus facilement veillez à utiliser une URL simple et optimisée.

Il ne faut pas hésiter à faire des liens vers les contenus complémentaires présents sur votre site ou sur d’autres sites. Pensez et optimisez la rédaction de votre contenu pour les internautes et pour pour les moteurs de recherche.

Alyze info, aide au référencement

Alyze info, aide au référencement

MyPoseo suivi de positionnement SEO dans les moteurs de recherche

MyPoseo suivi de positionnement SEO dans les moteurs de recherche

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez voir l’impact qu’a votre contenu sur votre SEO grâce à certains outils comme alyze.info  ou comme MyPoseo, qui est beaucoup plus complet.

Edit : Après échange avec certains des lecteurs, j’ai mis à jour cet article le 21/1 dernier.

Comment booster son #SEO par la rédaction ?
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *