L’hygiène de listes, clé de la délivrabilité des #emails
Au sommaire :
  1. Premier réflexe : réagir aux actions de vos destinataires
  2. Soyez honnête
  3. A proscrire : l’achat de listes

Daprès le baromètre de lEmail Intelligence de Return Path, plus de 20% des emails commerciaux légitimes n’atteignent pas leurs destinataires, bien que ces derniers aient explicitement donné leur accord pour les recevoir. Ce chiffre résulte des politiques strictes des différents fournisseurs d’accès Internet (FAI) et services de messagerie web (Gmail, Yahoo! Mail, hotmail…) qui au cours des 20 dernières années ont accentué leur lutte contre le spam.

Pour ne pas tomber dans cette réalité statistique et toucher un maximum de prospects intéressés, plusieurs solutions existent. Elles peuvent être techniques : mise en place d’adresses IP dédiées, authentification des emails grâce aux protocoles SPF/DKIM, mise sur liste blanche de votre adresse IP… Elles peuvent également être  liées au contenu (ratio texte/image, contenus textuels, identification de l’expéditeur…) ou à la qualité des données. C’est sur ce dernier point que nous allons nous focaliser.

Premier réflexe : réagir aux actions de vos destinataires

emailing mailjet delivrabilitéEnvoyer des emails à de potentiels clients intéressés, c’est bien. Susciter leur engagement, c’est encore mieux ! Plus que le contenu, “ l’hygiène ” de vos listes de contacts est primordiale. Vous avez plus intérêt à envoyer vos emails marketing à un petit nombre de personnes très intéressées par ce que vous avez à leur proposer qu’à un large public, mal identifié, avec lequel vous allez avoir très peu d’interactions. En somme : dans vos envois d’emails, préférez toujours la qualité à la quantité.

C’est pourquoi vous devez être réactifs aux actions de plainte (mise en spam, blocage, signalement de compte piraté…) ainsi qu’aux emails non délivrés. Il en va de votre réputation en tant qu’expéditeur :plus votre taux mise en spam est élevé, plus la réputation de vos adresses IP (et à terme votre délivrabilité) en pâtit.

Aussi, enregistrez bien les différentes plaintes exprimées par vos destinataires : mieux vaut perdre un récipiendaire peu ou pas intéressé par ce que vous avez à proposer que de risquer une mise en spam. Dans le même ordre d’idée, proposez un système de désinscription simple, clair et bien visible.

Soyez honnête

Vous avez fait un tri dans votre liste de contacts initiale ? Parfait ! Mais elle vous semble un peu chétive ? Pas de problème ! Pour entretenir la qualité de votre liste d’envois de newsletter, veillez à mettre en place une procédure de double opt-in lors de l’inscription de nouveaux arrivants à vos messages. Ce processus permet d’avoir le consensus établi du propriétaire de l’adresse email concernée, qui aura coché de son plein gré une case vous autorisant à lui envoyer vos newsletters.

Comme le rappelle l’article 22 de la Loi pour la Confiance dans l’Economie Numérique, vous ne pouvez imposer aux récepteurs de vos newsletters de saisir leurs identifiants et mot de passe pour mettre à jour leurs préférences d’inscription.

A proscrire : l’achat de listes

air mailDans ce sens, et même si cela peut être tentant, refusez tout achat ou prêt de listes de contacts. Ces destinataires potentiels ne vous ont jamais expressément autorisé à leur envoyer des messages. Plus qu’une diminution de vos taux d’ouverture, de clics ou de conversion, vous risquez surtout de voir s’envoler votre taux de mise en spam…

En appliquant ces règles simples, vous vous constituerez petit à petit une liste de contacts qualitative et intéressée. La balle est alors dans votre camp : proposez-leur un contenu intéressant (correspondant à ce que vous leur avez promis lors de leur inscription) et régulier (comme tout à chacun, vos destinataires ont la mémoire courte ; une newsletter mensuelle est un minimum).

Ayez le courage de réduire régulièrement la liste d’envois aux membres ayant récemment ouvert vos communications. Surtout, interagissez ! L’email est un vecteur de communication bilatérale ; engagez vos lecteurs à vous répondre, vous interpeler, et répondez leur ! Ainsi, vous vous construirez une réputation d’expéditeur à l’écoute de ses destinataires et donc à l’épreuve des attaques !

À propos de Mailjet :

Mailjet est une solution tout-en-un d’envoi, de suivi et de livraison d’emails marketing et transactionnels. Son infrastructure cloud est très adaptable. Associée à une technologie propriétaire, elle permet une délivrabilité optimale des emails. Vous pouvez utiliser Mailjet via son interface WYSIWYG en ligne très intuitive ou via ses APIs permettant aux développeurs d’intégrer les fonctionnalités correspondant à leurs besoins. Entreprise française fondée en 2010, Mailjet est aujourd’hui le leader européen de l’envoi d’emails transactionnels. Plus de 60 % de son chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger.

L’hygiène de listes, clé de la délivrabilité des #emails
Rate this post

Pin It
 

ABONNEZ-VOUS

 

14 commentaires

  1. Bonjour, Votre article est très intéressant, merci. Effectivement pour assurer une bonne délivrabilité de ses emailings, il faut utiliser des listes propres, c’est fondamental. Pour valider mes listes d’adresses j’utilise un service gratuit: mygoodbase .com super pratique. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *